En France

07 mars 2018 19:25; Act: 07.03.2018 19:30 Print

Jawad: «Je pensais être condamné à 80%»

Le logeur des terroristes du 13 novembre s'est exprimé pour la première fois depuis qu'il a été relaxé le mois passé par la justice française.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet

Connu pour être le «logeur de Daech», Jawad Bendaoud est sorti de son silence mercredi en accordant une interview à BFMTV.

Relaxé le 14 février dernier par le Tribunal correctionnel de Paris après avoir passé 27 mois en détention, il raconte son «soulagement» à l'annonce du verdict. «Je pensais être condamné. Parce qu'il y a l'opinion publique. Les juges, comme a dit mon avocat, ont fait preuve de courage», estime-t-il, avant de préciser qu'il «pensait être condamné à 80%.»

«C'est le logeur»

Le jeune homme de 31 ans explique également qu'il «préfère rester au calme» et éviter de revenir à Saint-Denis car il se sent malgré tout «un peu responsable de ce qui s'est passé». Même s'il soutient toujours qu'il ne «connaissait pas l'identité des individus qu'il avait hébergés», «l'affaire, elle est toujours là» et, quoi qu'il fasse, il sera toujours associé à cette histoire. «On dira toujours: «C'est le logeur.»

La liberté de Jawad Bendaoud ne sera peut-être que de courte durée. En effet, le parquet a fait appel de sa relaxe.

(L'essentiel/nxp)