France

07 novembre 2017 17:15; Act: 07.11.2017 17:31 Print

La justice rend un Pissarro à une famille spoliée

L'œuvre «La Cueillette» doit être restituée aux descendants du collectionneur Simon Bauer, dont les tableaux avaient été confisqués en 1943.

storybild

«La cueillette des pois» a été placée sous séquestre dans l'attente du jugement. (photo: WikiCommons)

  • par e-mail
Sur ce sujet

La justice française a restitué mardi un tableau de Pissarro aux descendants d'un collectionneur juif, spolié sous l'occupation de la France par l'Allemagne nazie. L'œuvre avait disparu avant d'être achetée légalement aux enchères en 1995 par des Américains.

Le jugement «ordonne» à l'Établissement public des Musées et de l'Orangerie de remettre l'œuvre «La Cueillette», placée sous séquestre, aux descendants du collectionneur Simon Bauer, dont les tableaux avaient été confisqués en 1943.

«Mes clients seront très déçus de ne pas pouvoir récupérer ce tableau auquel ils sont très attachés. Ils feront très certainement appel», a réagi devant la presse, Ron Soffer, l'avocat des époux Toll, qui avaient acheté l'œuvre 800 000 dollars chez Christie's à New York en 1995. «Ils considèrent que ce n'est pas à eux de payer pour les crimes de Vichy», a poursuivi l'avocat.

Me Soffer affirme que ses clients ne connaissaient pas l'histoire du tableau quand ils l'ont acheté. «Ce ne sont pas des experts, des historiens d'art. Dans le catalogue de la vente, il n'était écrit nulle part que le tableau avait été confisqué».

Exposée au musée Marmottan

«La cueillette», aussi appelée «La cueillette des pois», est une gouache peinte en 1887 par l'impressionniste Camille Pissarro. C'était l'un des 93 tableaux de maître de la collection de Simon Bauer, grand amateur d'art français né en 1862, qui avait fait fortune dans la chaussure.

Cette collection lui avait été confisquée en 1943 et vendue par un marchand de tableaux désigné par le commissariat aux questions juives du régime collaborationniste de Vichy. Interné en juillet 1944 à Drancy, le collectionneur avait réussi à échapper à la déportation grâce à une grève des cheminots. À sa mort, en 1947, il n'avait pu récupérer qu'une petite partie de ses œuvres. Ses descendants ont poursuivi son action pour reprendre possession de la collection.

En début d'année, la famille Bauer avait appris que «La cueillette» était exposée au musée Marmottan, à Paris, prêtée par un couple de collectionneurs américains, les époux Toll, dans le cadre d'une rétrospective consacrée à Pissarro. Les descendants de Simon Bauer, qui avaient perdu la trace de «La cueillette», avaient obtenu en justice son placement sous séquestre, le temps d'assigner les époux Toll pour le récupérer.

(L'essentiel/nxp/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Noremorse le 08.11.2017 06:45 Report dénoncer ce commentaire

    Bien mal acquis ne profite jamais.

Les derniers commentaires

  • Noremorse le 08.11.2017 06:45 Report dénoncer ce commentaire

    Bien mal acquis ne profite jamais.

    • tonton buzz le 08.11.2017 09:12 Report dénoncer ce commentaire

      Vous dites qu'il a été mal acquis, mais comment une maison de vente aux enchères a-t-il pu le mettre en vente, ce ne sont pas les clients les responsables selon moi et il serait normal que ce soit la maison de vente qui doive indemniser toutes les parties prenantes, ils auraient dû vérifier au lieu de ne penser qu'au profit qu'ils feraient lors de la transaction