Bagarre Booba-Kaaris

02 août 2018 09:40; Act: 02.08.2018 10:46 Print

Les deux parties parlent de légitime défense

Impliqués mercredi dans une violente rixe à l'aéroport d'Orly, à Paris, Booba et Kaaris, via leur avocat, nient tous deux avoir provoqué l'autre.

#booba #kaaris #orly Une publication partagée par @ drip__drip_ le 1 Août 2018 à 6 :56 PDT

Sur ce sujet
Une faute?

Arrêtés mercredi en fin d'après-midi après s'être battus dans le hall 1 du terminal ouest de l'aéroport d'Orly, à Paris, les rappeurs Booba et Kaaris étaient toujours en garde à vue jeudi. Les deux artistes ont cependant pu s'exprimer sur les événements par la voix de leur avocat.

Tant Kaaris, 38 ans, que Booba, 41 ans, évoquent un état de légitime défense. Selon Me Derambarsh, conseil de Kaaris, c'est Booba qui est venu vers son client et l'a provoqué en l'insultant lui, puis sa famille. «Lorsque Kaaris s'est levé, des proches de Booba se sont alors rués sur lui pour le frapper. C'est clairement une agression contre mon client. Il était en situation de légitime défense et les vidéos le prouvent», a déclaré l'avocat au Parisien.

13 personnes en garde à vue

La version du défenseur de Booba est évidemment bien différente. D'après Me Le Bras, c'est «un groupe d'individus comprenant le rappeur Kaaris qui s'en est pris à Booba qui était sur le point d'embarquer. Il est clair sur les vidéos que ce groupe est arrivé de façon agressive et déterminée et a tenté de l'encercler. A partir de ce moment-là seulement, Booba et ses accompagnateurs se sont défendus jusqu'à disperser ce groupe d'agresseur», a assuré l'homme de loi.

Mercredi, Booba et Kaaris étaient à l'aéroport d'Orly afin de prendre un vol pour Barcelone où ils devaient se produire le soir-même, chacun dans un lieu différent. Pour des raisons qu'il reste encore à déterminer, les deux rappeurs et leurs accompagnateurs se sont violemment bagarrés, détruisant des bouteilles d'alcool et de parfum d'une boutique. Treize personnes ont été interpellées et placées en garde à vue.

(L'essentiel/)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Oliv le 02.08.2018 12:14 Report dénoncer ce commentaire

    Encore une rixe programmée. Seule la case "prison", donc pas juste de la garde à vue, empêchera ces imbéciles de continuer à gagner de la notoriété de cette manière. Combien d’enfants ont assisté à ce triste spectacle ? Quelle conséquence pour eux ?

  • Rémi le 02.08.2018 11:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    racailles en taule

  • moi le 02.08.2018 11:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    38 et 41 ans! Dans la tête encore 10 ans. Vraiment des retardés les rappeurs.

Les derniers commentaires

  • Claude le 04.08.2018 11:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    voilà le début ''les tribue se reforme'' et notre rentier vient de prendre les vacances mais réveiller vous ''bientot trop tard ??

  • anti haine le 02.08.2018 20:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ils méritent tous la prison en plus d'avoir casser 2 magasins il y avais des mères avec leurs enfants meme une qui criée arrêter il y a ma fille. Ce sont des animaux alors faut leurs donnez ce qu'il veulent enfermer les derriere les barreaux comme ça ils pourront ce tapée la tête contre le Mur c'est désolant de voir ca ils on 45ans l'alcool et la fumette ca fair bobo la tete !!!

  • dolino le 02.08.2018 14:49 Report dénoncer ce commentaire

    ça respecte rien casse un magasin sans scrupule , insultent des familles société entière et en prime ils gagnent de l'argent de cette façon . S’enrichir sur l'apologie de la violence ,la haine et la destruction de bien d’autrui . Une seul solution , la prison .

  • dan weiler le 02.08.2018 14:36 Report dénoncer ce commentaire

    les rappeurs parlent de légitime défense... et les témoins parlent de débilité profonde. je soutiens les témoins

  • benoit le 02.08.2018 13:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les veinards sont ceux qui ont pu prendre le vol tranquillement, sans cette racaille. Ils l’ont échappé belle. Je n’ose imaginer le vol avec eux. Ça aurait été dix fois pire qu’à l’aéroport...