Accusation de viol en France

22 mai 2018 22:25; Act: 23.05.2018 10:08 Print

Luc Besson lui aurait laissé une liasse de billets

Des éléments supplémentaires ont été apportés sur la plainte pour viol contre le célèbre producteur de cinéma français.

storybild

Le célèbre cinéaste est visé par une plainte pour viol de la part de Sand Van Roy, une comédienne de 27 ans, à l'affiche du film «Taxi 5» notamment. (photo: GettyImages/Keystone)

Sur ce sujet

Samedi, quelques heures avant la cérémonie de clôture du festival de Cannes, on apprenait qu'une jeune actrice avait porté plainte pour viol contre Luc Besson. Les faits se seraient déroulés dans la nuit de jeudi à vendredi dernier, dans un palace parisien. Le JDD révèle l'identité de l'actrice et mannequin accusant le producteur français. Il s'agit de Sand Van Roy, 27 ans, qui a joué des petits rôles dans trois films produits par Luc Besson («Taxi 5», «Valerian» et «Anna», sortie prévue en 2019). Cette dernière se serait décidée à déposer une plainte vendredi matin, après avoir passé la fin de la nuit chez une amie.

Elle affirme entretenir une liaison avec Luc Besson depuis deux ans et dit avoir rejoint le quinquagénaire, de retour de Cannes, vers 23 heures à l'hôtel Bristol. Aux enquêteurs l'ayant entendue, Sand Van Roy a décrit une relation sexuelle «sans grande douceur» qui s'apparenterait à un chantage à l'emploi, selon l'hebdomadaire dominical français. La jeune femme dit s'être sentie faible, après avoir bu un thé dans la chambre de l'hôtel où elle se trouvait en compagnie de Luc Besson, jeudi soir.

Prélèvements sanguins et capillaires

Des prélèvements sanguins et capillaires ont été réalisés chez la jeune femme, pour détecter une potentielle présence de drogue dans son corps. Selon Europe 1, qui a révélé la plainte, Sand Van Roy, aurait aussi expliqué que le producteur lui aurait laissé une liasse de billets avant de quitter la chambre d'hôtel. Un employé du Bristol, interrogé par Le Parisien, a raconté aux enquêteurs avoir croisé la jeune artiste à sa sortie du palace en pleine nuit. Il dit ne pas avoir vu chez elle de «quelconque signe de fatigue exacerbée».

L'action du studio de cinéma détenu par Luc Besson, Europacorp, a perdu 15,13% à 2,30 euros, lundi. Il s'agit de la plus forte baisse de tout le marché parisien. À l'origine de cette forte chute, la plainte pour viol déposée par une jeune actrice à Paris contre le réalisateur et producteur français, qui a dénoncé samedi des «accusations fantaisistes». Luc Besson a repris à la fin de l'année dernière le contrôle de sa société de production EuropaCorp, à la suite du départ de son directeur général, Marc Shmuger. Le groupe a vu sa perte se creuser à -70,6 millions d'euros au premier semestre de l'exercice 2017/2018, contre -27,6 millions d'euros un an plus tôt.

(L'essentiel/cga)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Homme qui en a marre le 23.05.2018 08:01 Report dénoncer ce commentaire

    Elle entretenait une relation avec lui depuis 2 ans et maintenant elle veut faire croire qu'il a profité d'elle... J'en ai vraiment marre de ces femmes qui dénoncent tout et n'importe quoi au lieu d'assumer leurs choix. Et tout ceci est au détriment des vraies femmes victimes d'abus sexuels et qui méritent qu'on les aident !!

  • Lecteur le 23.05.2018 08:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il faudrait surtout punir sévèrement les fausses accusations de viol (celles qui ont pour but manifeste d’extorquer une importante somme d’argent au prétendu violeur) et en protéger les victimes, qui voient leur vie brisée. Il y aurait très certainement moins de « viols » à Hollywood.

  • AG1980 le 23.05.2018 00:43 Report dénoncer ce commentaire

    Tout cela est surprenant, comment prouver les faits ou prouver le contraire. C'est fatiguant !

Les derniers commentaires

  • Unicorn le 23.05.2018 15:09 Report dénoncer ce commentaire

    Et que peut donc chercher une jeune femme de 27ans qui n'a que son physique, auprès d'un quasi-sexagénaire, sinon en profiter pour avoir la gloire et l'argent, ou tout simplement de l'argent moins glorieux? Et que peut attendre un riche sexagénaire d'une fille de la génération Y au complexe Peter Pan, sinon de se faire détrousser.

  • bourvil le 23.05.2018 14:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je suis une femme et je suis d accord avec « Homme qui en a marre »

  • Bordel à ciel ouvert le 23.05.2018 14:33 Report dénoncer ce commentaire

    Est-ce qu'ils travaillent de temps en temps dans ce milieu???

  • Maria De Lucas le 23.05.2018 13:57 Report dénoncer ce commentaire

    Une femme respectable ne fait pas de cinéma.

  • monte le 23.05.2018 13:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    J'espère que personne croit a ca. Ah elle a pensé que il devait l épouser. Dommage ça fait mal quand on se réveille