Vidéo-choc

13 mars 2014 13:07; Act: 13.03.2014 13:23 Print

Nouveau scandale autour de la viande de cheval?

Provenant des États-Unis, du Canada ou d'Argentine, la viande de chevaux malades et maltraités vendue en France, comporterait des risques sanitaires. D'autres pays pourraient être concernés.

Sur ce sujet
Une faute?

Ces chevaux, victimes de maltraitance, sont émaciés, malades, blessés, et certains ont reçu de fortes doses d'anti-inflammatoires, révèle une enquête réalisée en 2012 et 2013 sur les marchés aux enchères, dans les stations de collectes, les enclos d'exportation, aux frontières, aux points de contrôles vétérinaires, dans les feedlots (parc d'engraissements intensifs) et les abattoirs.

«En plus du traitement inacceptable des chevaux, l'utilisation de phénylbutazone, ou d'autres substances dangereuses interdites dans l'UE, est courante et plusieurs chevaux ayant reçu cet anti-inflammatoire ont été tracés jusque dans les abattoirs canadiens», déplore Brigitte Gothière, de l'association L214, qui a mis en ligne «des vidéos (voir ci-dessus) de nombreux chevaux avec des plaies ouvertes, des yeux crevés, des membres déboîtés ou cassés, laissés sans soin; d'autres, morts, en décomposition, dans les feedlots».

Une valeur de plus de 66 millions d'euros

L214, aux côtés des associations Tierschutzbund Zürich (TSB/ AWF), Animals Angels' USA, GAIA et Eyes on Animals, «demande aux grandes surfaces de cesser de commercialiser de la viande chevaline en provenance des Amériques pour ne pas contribuer à maintenir le système en place et à faire subir aux animaux des traitements cruels, illégaux en Europe». Au moins 60% de la viande chevaline importée en France provient du continent américain. En 2012, 82 000 chevaux ont été abattus au Canada pour la consommation humaine, selon les associations. Environ 70% d'entre eux venaient des États-Unis (où les abattoirs ont été fermés en 2007).

Ces chevaux étaient d'anciens chevaux de courses, de promenade et de travail et ont été achetés sur des marchés aux enchères par des maquignons. En 2012, la France a importé 16 900 tonnes de viande de cheval, pour une valeur de plus de 66 millions d'euros. Les principaux fournisseurs sont le Canada (4 100 t), la Belgique (2 091 t), l'Argentine (1 742 t), le Mexique (1 776 t) et l'Uruguay (1 730 t). Selon cette enquête, la production totale de viande chevaline française s'élève à 7 080 tonnes. Les Français ont consommé en 2011 environ 290 grammes de viande de cheval par habitant et par an, une consommation qui a baissé de 42% en dix ans. Contactée par L'essentiel, la Sécurité alimentaire du Luxembourg n'était pas joignable ce jeudi matin.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • John le 13.03.2014 13:39 Report dénoncer ce commentaire

    Quand est-ce qu'on va se décider à faire la même chose aux employés, aux dirigeants des entreprises exerçants de telles sauvageries ??? C'est une honte !!!!

  • Alter de Lux le 14.03.2014 08:31 Report dénoncer ce commentaire

    Les consommateurs ont plus de pouvoirs qu'ils ne le pensent eux-mêmes. Choisir d'acheter tel produit plutôt que tel autre c'est comme aller voter. On peut choisir d'acheter local, de qualité, de saison, bio... On peut aussi choisir des produits hors saison (fraises et tomates en décembre), de l'autre bout du monde (bœuf d'Argentine et mouton de Nouvelle-Zélande) ou bourrés de pesticides (vins) et de produits issus de la pétrochimie (bonbons contenant des additifs alimentaires ou canettes avec des boissons dites énergisantes bourrées d'aspartame)... Ce choix est notre liberté : profitons-en!

  • Ami des animaux le 13.03.2014 13:47 Report dénoncer ce commentaire

    ça c'est l'humain. L'animal le plus atroce que la vie ait pu créer. Tous ces humains qui ne pensent qu'au profit et non au bien être d'autrui (animal, plante et humain) ne méritent même pas de vivre. Je déteste l'humanité, j'ai honte de faire partie de notre espèce. Pauvres bêtes...... J'ai les larmes aux yeux.

Les derniers commentaires

  • Alter de Lux le 14.03.2014 08:31 Report dénoncer ce commentaire

    Les consommateurs ont plus de pouvoirs qu'ils ne le pensent eux-mêmes. Choisir d'acheter tel produit plutôt que tel autre c'est comme aller voter. On peut choisir d'acheter local, de qualité, de saison, bio... On peut aussi choisir des produits hors saison (fraises et tomates en décembre), de l'autre bout du monde (bœuf d'Argentine et mouton de Nouvelle-Zélande) ou bourrés de pesticides (vins) et de produits issus de la pétrochimie (bonbons contenant des additifs alimentaires ou canettes avec des boissons dites énergisantes bourrées d'aspartame)... Ce choix est notre liberté : profitons-en!

  • Thorgal le 13.03.2014 21:13 Report dénoncer ce commentaire

    L'horreur dans toute sa puissance c'est déguelasse que l'ont laisse faire.

  • anti mondialiste le 13.03.2014 19:28 Report dénoncer ce commentaire

    Perso, depuis plus d'un an, je regarde les étiquettes et achetes le plus possible local ! Il faut lire le rond "FR-85... " qui signifie fabriqué en France, dans le département 85. Comme "DE-52" = fabriqué en Allemagne dans la région 52. Mais SURTOUT, lire la provenance du produit : lorsque c'est noté "Viande Origine UE" c'est souvent PL ou RO. Enfin, tant que les gens acheteront les produits en fonction de l'image sur le paquet, nous mangerons de la M.. en engraissant les multinationales sans âme !

  • Ami de la verité le 13.03.2014 16:07 Report dénoncer ce commentaire

    en lisant bien il en ressort que c est de la viande chevaline achetée par des sociétés francaises, utilisée en france et vendue et consommée en france. Donc à se demander qui fait le bénéfice et qui en consommant cette viande favorise ce cercle vicieux. Comme tjrs on crie au scandale...pour refiler la faute à quelcun. Il n y a pas bcp de pays demandeurs de viande chevaline en dehors de l hexagone, alors faites vous un examin de conscience et assumez

  • Ami des animaux le 13.03.2014 13:47 Report dénoncer ce commentaire

    ça c'est l'humain. L'animal le plus atroce que la vie ait pu créer. Tous ces humains qui ne pensent qu'au profit et non au bien être d'autrui (animal, plante et humain) ne méritent même pas de vivre. Je déteste l'humanité, j'ai honte de faire partie de notre espèce. Pauvres bêtes...... J'ai les larmes aux yeux.

    • catherine le 13.03.2014 14:40 Report dénoncer ce commentaire

      Je suis d'accord l'homme est le pire des êtres vivants à quand la vengeance

    • catherine le 13.3.2014 le 13.03.2014 18:21 Report dénoncer ce commentaire

      pareil c'est dégeulasse de traiter des animaux de cette maniere ...comment on peut avoir si peut d'empathie si peut de respect pour des animaux qui nous servent en permanence ??? l'être humain si intelligent et tellement decevant!!!!!

    • Geilé le 13.03.2014 18:31 Report dénoncer ce commentaire

      Y me font rire ces mutans mdrrrr...L'humanité mdr cela n'existe pas renseignez-vous et amen j'ai bien ris.;-)