Affaire Daval en France

05 mars 2018 10:14; Act: 05.03.2018 10:36 Print

«On n'a jamais vu Alexia violente»

La famille d'Alexia Daval s'est confiée au micro de «BFM TV» pour défendre la mémoire de la jeune femme assassinée par son mari.

storybild

Les parents, la sœur et le beau-frère d'Alexia Daval se sont exprimés à la télévision. (photo: BFM TV)

Sur ce sujet

«On a l’obligation de faire le mieux pour honorer sa mémoire et qu’elle soit salie le moins possible», a confié Jean-Pierre Fouillot, père d’Alexia Daval, au micro de BFM TV lors du premier entretien télévisé de la famille de la victime depuis les aveux de Jonathann Daval. Une référence directe aux attaques de l’avocat de l’auteur des coups mortels qui, depuis plus d’un mois, tente de décrire son client comme la victime d’une femme «écrasante».

«C'est un couple dont malheureusement l'un des conjoints était violent mais ce n'est pas celui auquel on pense, c'est à dire qu'Alexia, en période de crise, pouvait avoir des accès de violence extrêmement importants à l'encontre de son compagnon», avait affirmé Maître Schwerdorffer, quelques heures après les aveux de son client.

«La haine de changera rien»

Des mots que la famille d’Alexia ne peut pas entendre. «On n'a jamais vu Alexia violente», lance sa maman, Isabelle. «Jamais, jamais», surenchérit son père. «On a l’impression que si vous êtes une femme déterminée, qui travaille et qui sait ce qu’elle veut, vous êtes responsable des violences que vous pouvez subir», déplore Stéphanie, la sœur d’Alexia.

«La haine ne changera rien, elle ne nous ramènera pas Alexia», ont conclu les parents très émus. «Jonathann sortira un jour de prison, Alexia, elle, ne ressortira jamais de là où elle est».


(MC/L'essentiel)