En France

06 novembre 2017 07:35; Act: 06.11.2017 15:04 Print

Opérations escargot des forains autour de Paris

Plusieurs dizaines de forains menaient, lundi à l'aube, des opérations escargot à Paris, pour protester contre la suppression du marché de Noël des Champs-Élysées.

  • par e-mail
Sur ce sujet

Alors qu'une intersyndicale de forains a promis ces derniers jours des «blocages» autour de la capitale ce lundi, des opérations étaient en cours peu avant 7h du matin sur l'A13 ainsi qu'au niveau de l'embranchement de l'A4 avec l'A86, a indiqué la préfecture de police, jointe par l'AFP. «Des manifestations de forains sont en cours sur la région parisienne, avec génération de bouchons mobiles par des camions de forains sur les voies rapides de l'Île-de-France», a fait savoir le site d'information routière Sytadin.

«Sur l'A13 vers Paris, à hauteur de Chambourcy: 40 camions en bouchon mobile sur deux voies créent près de 10 km de retenue. Sur l'A4 vers Paris, à hauteur de Champs-sur-Marne: présence de manifestants sur la chaussée, générant un fort bouchon en amont. Sur l'A6 vers Paris, à hauteur de Wissous: bande d'arrêt d'urgence et voie de droite neutralisées», a détaillé le site.

Voté en juillet

La circulation ce lundi matin en Île-de-France «risque d'être très perturbée par ces manifestations qui devraient se multiplier», a averti Sytadin. La non-reconduction du marché de Noël des Champs-Élysées, une décision votée à l'unanimité par le Conseil de Paris début juillet, provoque depuis des semaines l'ire des forains et de Marcel Campion, 77 ans, promoteur historique des fêtes foraines parisiennes.

À l'issue de discussions infructueuses avec la préfecture de police, les représentants des forains avaient maintenu samedi leur mot d'ordre de «blocages» pour lundi. «Un bon nombre de forains du marché de Noël de Paris avaient fait des investissements pour six ans», a expliqué dimanche à l'AFP Christian Lentz, président du Syndicat associatif pour le maintien et la sauvegarde des fêtes foraines (Samseff), faisant référence à la durée du contrat initial signé avec la Ville de Paris, avec renouvellement tous les deux ans. Mardi soir, la police avait empêché des forains de réinstaller le marché, en restreignant la circulation autour de la célèbre avenue.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.