Réforme en France

13 septembre 2017 10:38; Act: 13.09.2017 11:40 Print

Qui va payer la taxe d'habitation en France?

Le ministre français des Comptes publics, Gérald Darmanin, a précisé mercredi les seuils d'exonération de la taxe d'habitation.

storybild

D'ici trois ans, 80% des Français ne payeront plus la taxe d'habitation. (photo: AFP/Philippe Huguen)

  • par e-mail
Sur ce sujet

Gérald Darmanin a indiqué mercredi que les plafonds d'exonération pour la taxe d'habitation, que 80% des Français n'auront plus à payer d'ici trois ans, seraient de 27 000 euros pour une personne seule et 43 000 euros pour un couple sans enfant. S'exprimant au Club de l'Économie du Monde, le ministre a précisé que ces montants concernaient le revenu fiscal de référence, obtenu après l'abattement de 10%.

Son cabinet a ensuite précisé à l'AFP que pour une personne célibataire, cela correspondait à un revenu réel de 30 000 euros annuels environ et pour un couple, 48 000 euros. Pour un couple avec un enfant, le plafond pour être exonéré de taxe d'habitation est de 49 000 euros de revenu fiscal de référence, soit environ 54 000 euros en revenu réel. «80% de ceux qui paient aujourd'hui la taxe d'habitation ne la paieront plus dans trois ans» a déclaré M. Darmanin au Club de l'Économie, soulignant que 12 millions de foyers en étaient d'ores et déjà exonérés.

Il a expliqué que le choix d'exonérer 80% des Français avait été pris en tenant compte du fait que cette proportion représentait «à peu près la même somme, un petit peu plus en masse fiscale que les 20%» qui continueront à la payer: ainsi, les 80% qui seront à l'avenir exonérés représentent «à peu près 10,4 milliards» d'euros, contre «à peu près 9 milliards» d'euros pour les 20% restants. Selon le ministre, ceux qui continueront à payer la taxe d'habitation paieront «pareil», autrement dit ne verront pas leur taxe augmenter.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Alain le 13.09.2017 13:43 Report dénoncer ce commentaire

    La bonne question est "comment vont se financer les communes en supprimant la taxe d'habitation?" Doublement de la foncière et matraquage des proprietaires ou nouvel impôts avec augmentation au passage? La part de l'intercommunalité de ma récente taxe foncière a déjà augmenté de 170%...

  • sam le 13.09.2017 11:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    INÉGALITÉ !!Et pourquoi pas tout simplement l'enlever pour tous?? C'est une pure aberration. ..

  • stef le 13.09.2017 13:00 Report dénoncer ce commentaire

    Et plus tu es riche et plus tu paies pour ceux qui n'ont pas envie de travailler aussi. Actuellement, on touche plus à rester à la maison qu'à travailler.

Les derniers commentaires

  • Une femme le 14.09.2017 10:12 Report dénoncer ce commentaire

    On paie en fonction de ce que l'on gagne, objectivement c'est le système qui me semble le plus équitable ( pour info je ne suis pas concernée et vais continuer à en payer). Exemple, ma maman est veuve et gagne 1500euros/mois et débourse 400euros/mois (impots + taxe d'habitation + taxe foncière) ... alors oui c'est une bonne chose pour ceux qui pourront en profiter et tant mieux

  • woupman le 13.09.2017 20:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il faut consulter la haute autorité car se loger est un droit universel. Pourquoi certains paient et d'autres pas en fonction de ce qu'ils gagnent ? Injuste

    • Audrey le 14.09.2017 08:53 Report dénoncer ce commentaire

      Le droit au logement n'est pas le droit à un logement gratuit. La loi est là pour assurrer qu'il existe une offre en matière de logements à destination des moins aisés et certainement pas pour qu'on loge gratuitement des marginaux. D'ailleurs dans la plupart des communes les familles modestes arrivent à se loger. Le problème réside essentiellemement dans les grandes aglomérations où il y a des concentrations d'oisifs.

  • Alban Esch le 13.09.2017 20:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ben moi maintenant que j ai vendue au Luxembourg pour construire en france. Pas grave la maison est payée par la plus-value

    • bob eponge le 13.09.2017 21:50 Report dénoncer ce commentaire

      super

  • oups le 13.09.2017 17:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les plafonds sont quand même haut pour ne pas être exonéré alors ceux qui disent qu'il vaut mieux ne pas travailler, qu'on me dise quel couple gagne dans les 35000€ sans travailler ça m'intéresse.

  • hu le 13.09.2017 17:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    et les impots fonciers vont augmenter

    • Jacques le 14.09.2017 08:58 Report dénoncer ce commentaire

      En effet! La volonté de faire payer les propriètaires demeure, même si on évite d'en parler.