À Paris

12 mai 2018 21:50; Act: 14.05.2018 10:12 Print

Une attaque terroriste fait deux morts

Ce samedi à Paris, un homme a agressé plusieurs passants avec un couteau. Deux personnes sont décédées, dont l'assaillant, qui a crié «Allah Akbar» selon des témoins.

Une personne a été tuée et quatre blessées, dont deux grièvement, samedi soir en plein coeur de Paris par un homme armé d'un couteau qui a été abattu par des policiers. L'agression a eu lieu dans le IIe arrondissement, près de l'Opéra, dans un quartier de bars, restaurants et théâtres très fréquenté le samedi soir. L'assaillant a crié «Allah Akbar» selon des témoins, a indiqué François Molins, le procureur de la République de Paris, qui a saisi la section antiterroriste de son parquet.

«À ce stade et sur la foi d'une part de témoignages faisant état du fait que l'agresseur a crié "Allah Akbar" en attaquant les passants au couteau, et compte tenu du mode opératoire, nous avons saisi la section antiterroriste du parquet de Paris», a déclaré François Molins devant la presse sur place, dans le quartier de l'Opéra. L'enquête est menée notamment sous les qualifications d'«assassinat» et de «tentatives d'assassinat sur personnes dépositaires de l'autorité publique», «en relation avec une entreprise terroriste», a-t-il précisé.

L'attaque revendiquée par l'EI

L'État islamique (EI) a de son côté revendiqué l'attaque au couteau mortelle perpétrée à Paris samedi soir, selon le SITE Intelligence Group, spécialisé dans la surveillance des sites internet islamistes. «L'auteur de cette attaque au couteau à Paris est un soldat de l'État islamique et l'opération a été menée en représailles envers les États de la coalition», a déclaré une «source sécuritaire» à Amaq, l'agence de presse l'EI.

L'homme a agressé au couteau cinq personnes, dont une est morte, peu avant 21h rue Monsigny, a indiqué sur place le directeur de cabinet de la préfecture de police, Pierre Gaudin. La police est intervenue aussitôt et a abattu l'assaillant. Un passant «est décédé des suites de ses blessures», a ajouté Pierre Gaudin. Deux autres personnes ont été blessées grièvement et transférées à l'hôpital Georges-Pompidou à Paris. Deux des quatre blessés le sont plus légèrement. Sur Twitter, le ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb, a salué «le sang froid et la réactivité des forces de police qui ont neutralisé l'assaillant». «Mes premières pensées vont aux victimes de cet acte odieux», a-t-il lancé. La brigade criminelle de la police judiciaire de Paris a été saisie, a-t-on appris de source judiciaire.

Diaporama: Une attaque terroriste fait deux morts à Paris

(L'essentiel)