Covid-19

27 novembre 2020 21:05; Act: 27.11.2020 21:22 Print

À quand le retour à une vie plus normale?

La France se prépare à rouvrir ses petits commerces samedi et à se donner un peu d'air avec la fin du kilomètre de promenade, première étape d'un confinement allégé.

storybild

La France se prépare au déconfinement. (photo: AFP/Stephane de Sakutin)

Sur ce sujet
Une faute?

Les chiffres des autorités de santé indiquent vendredi une poursuite de la baisse des principaux indicateurs. A l'exception des décès avec 396 victimes du Covid-19 à l'hôpital en 24 heures, soit près de 52 000 personnes au total depuis le début de l'épidémie.

Les commerces dits «non essentiels» accueilleront à partir de samedi leurs clients, mais ils devront respecter des règles strictes. La jauge sera limitée à 8m2 par personne pour les petits commerces. Les grandes surfaces, qui pourront rouvrir leurs rayons jouets ou habillement, devront prévoir un système de comptage.

Les commerces pourront ouvrir jusqu'à 21H00 et des dérogations seront accordées pour le dimanche. Des créneaux pourront être proposés pour les personnes vulnérables.

«Il faudra limiter les interactions sociales»

Pour Eric Caumes, chef du service des maladies infectieuses à La Pitié-Salpêtrière, cette réouverture n'«inspire aucune inquiétude». «Il y a des protocoles sanitaires et de toute façon il faut les rouvrir, (c'est) absolument indispensable, pour des raisons sociales et économiques», a-t-il jugé sur RMC. Le médecin se dit en revanche plutôt inquiet pour les retrouvailles en famille et entre amis à Noël et Nouvel An.

«Il faudra limiter les interactions sociales, il ne faudra pas se réunir à 40, 50, et probablement même pas à 10», a-t-il averti. Autre changement à partir de samedi, le temps de sortie pour se promener ou faire du sport passe à 3 heures, dans un rayon de 20 kilomètres, une bouffée d'air frais bienvenue en particulier pour les habitants des grandes villes.

Les amateurs de golf, tennis, surf, équitation pourront retrouver leurs terrains, comme tous les pratiquants de sport en plein air et sans contact.

L'assouplissement progressif des mesures de déconfinement doit aboutir à un retour à une vie plus normale fin janvier, si les indicateurs sanitaires continuent à s'améliorer. C'était le cas vendredi avec un passage sous le cap des 4.000 patients en réanimation, à 3 871 personnes. Le nombre de personnes hospitalisées, 28 620, est aussi en baisse sur 24 heures, tout comme le nombre de nouveaux cas de Covid.

«Nous n'avons toujours pas vu les études scientifiques»

Santé publique France, dans son point hebdomadaire, estime que le pic des nouvelles contaminations a eu lieu la semaine du 26 octobre et celui des hospitalisations la semaine suivante.

Les restaurateurs, qui devront atteindre au moins le 20 janvier pour rouvrir, poussent eux un cri d'alarme. Dans une tribune parue dans Le Figaro, signée par des grands noms de la gastronomie comme Pierre Gagnaire ou Anne-Sophie Pic et deux collectifs, ils demandent à être reçus par Emmanuel Macron et «une compensation réelle à l'inactivité forcée sur près de la moitié de l'année».

Pendant ce temps, la course au vaccin se poursuit. Le gouvernement prépare la stratégie vaccinale française, qui sera présentée la semaine prochaine, espérant démarrer la campagne vaccinale fin 2020-début 2021. Pour le médecin Eric Caumes, c'est «très optimiste». «Nous n'avons toujours pas vu les études scientifiques qui rapportent des résultats de ces vaccins», mais uniquement des «communiqués de presse issus des laboratoires pharmaceutiques».

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Grand reset de la politique oui! le 28.11.2020 12:40 Report dénoncer ce commentaire

    Aux prochaines élections, quand on aura dégagé les fous, pleutres ou encore corrompus qui ont laisser cette masquarade se produire! Rendez-nous nos vies et notre argent!

  • supor le 28.11.2020 18:04 Report dénoncer ce commentaire

    @Ted deneux selon les chiffres pas de seconde vague chez nous. C'est extrêmement plat à tous les niveaux. Regardez les chiffres vous en ferai le constat. Je ne comprends pas les mesures prises alors que le nombre de cas semble maitrisé et n'augmente pas.

  • Et la vérité, c'est pour quand? le 28.11.2020 12:23 Report dénoncer ce commentaire

    On nous détruit tous financièrement, socialement et humainement pour 400.000 morts en 11 mois sur une population de 448 millions d'habitants dans l'UE!? Mais qui peut encore être dupe face à l'évidence de ces chiffres!?

Les derniers commentaires

  • Réaliste le 29.11.2020 10:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pour moi toutes les mesures ont fait baisser le taux décès. L année 2020 est l année qui a le plus bas de mortalité des 3 dernières années.

  • Alex le 29.11.2020 10:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    tant que les consommateurs veulent de la viande pas cher, rien ne changera, sauf qu au lieu de produire en Allemagne ils iront dans d'autres pays. si le consommateurs accepterai de payer le juste prix pour un viande dont lanimal a ete nourri correctement et abattu dans les meilleurs conditions tout cette exploitation n'aurait pas lieu

  • terrien le 29.11.2020 09:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Plus rien ne sera comme avant ! Tout va changer ..... l’année 2021 sera le démarrage d’un très grand changement, de nouveaux protocoles qui ne plairont pas à tous d’ailleurs

  • Jingsa le 28.11.2020 18:08 Report dénoncer ce commentaire

    Il n’y a que les fous qui ont changés leur habitude. On vie avec des virus et autres facteurs de contamination depuis notre naissance. Les gens sont déjà prêt à renoncer à toute liberté sous prétexte de peur .... pathétique

    • @Jingsa le 29.11.2020 00:23 Report dénoncer ce commentaire

      Vous changerez de discours si vous ou l'un de vos proches se retrouvent à l'hôpital. On ne se protège pas à cause de la virulence du virus, juste pour éviter autant que possible de surcharger les hôpitaux... Le problème qui apparait aujourd'hui est la gestion désastreuses de la Santé par les politiques au cours des années.... Economie > Santé, on voit les priorités et la valeur d'une vie pour les gouvernements des différents pays du monde!

    • @@Jingsa le 29.11.2020 11:43 Report dénoncer ce commentaire

      Vous changerez de discours lorsque vous vous déciderez à ne plus vous laissez guider par votre peur irrationnelle

    • rolala le 29.11.2020 18:40 Report dénoncer ce commentaire

      @Jinga, il y a des gens qui finissent à l'hopital pour la grippe aussi. Vous vous empechez de vivre tous les hivers du coup ? Je ne pense pas

  • supor le 28.11.2020 18:04 Report dénoncer ce commentaire

    @Ted deneux selon les chiffres pas de seconde vague chez nous. C'est extrêmement plat à tous les niveaux. Regardez les chiffres vous en ferai le constat. Je ne comprends pas les mesures prises alors que le nombre de cas semble maitrisé et n'augmente pas.