Mondial 2018

05 septembre 2018 07:21; Act: 05.09.2018 11:24 Print

Benalla aurait gardé la Coupe du monde

L'émission «Quotidien», dont c'était la rentrée lundi, a fait de nouvelles révélations concernant l'ex-chargé de mission à l'Élysée.

Sur ce sujet
Une faute?

L'ancien garde du corps d'Emmanuel Macron, Alexandre Benalla, aurait été en possession du trophée de la Coupe du Monde, le 18 juillet dernier, selon l'émission «Quotidien» (TMC). L'émission s'est procurée des extraits du procès-verbal d'audition qui montre que Benalla n'a pas tenu un simple rôle de bagagiste, comme cela avait été annoncé initialement.

Selon la déposition d'un policier interrogé par l'Inspection générale de la police nationale (IGPN), l'ex-chargé de mission à l'Élysée, au cœur du scandale de l'été pour avoir frappé des manifestants lors d'une manifestation le 1er mai, aurait fait partie du contingent chargé de transférer le trophée dans le bureau du président de la République, puis au siège de la Fédération française de football, trois jours après la victoire des Bleus... soit le 18 juillet. Coïncidence? C'est ce jour-là, que Le Monde révélait l'existence de la vidéo incriminant directement Benalla. Ce dernier était, selon les témoignages, en lien direct avec Emmanuel Macron afin «d'assurer le timing», de la descente des Champs-Élysées en bus. C'est ainsi, en coordination directe avec le président, qu'il aurait décidé d'accélérer la parade des Bleus.

Lorsque la présence de l'ex-collaborateur dans le véhicule des Bleus avait été révélée, l’Élysée s'était défendu en affirmant avoir «mobilisé l'ensemble de ses collaborateurs disponibles». Benalla avait alors pu «exceptionnellement sortir des prérogatives qui lui (étaient) assignées», rappelle de son côté Valeurs actuelles. Décidément en grande forme pour leur rentrée, les journalistes de Quotidien ont aussi démontré que les propos de François Hollande assurant ne pas connaître Alexandre Benalla ne résistaient pas à l'épreuve des images. Les archives de la campagne présidentielle de 2012 montrent que le garde du corps était très présent notamment lors du meeting du Bourget ou durant la visite du salon de l'Agriculture.

Alexandre Benalla a même pu assister en direct à l'enfarinage de François Holande lors du colloque de la Fondation Abbé Pierre.

(L'essentiel/cga)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.