En France

18 mars 2020 22:09; Act: 19.03.2020 09:34 Print

Le confinement n'est pas respecté partout

Plusieurs endroits sont encore largement fréquentés malgré les mesures de confinement, notamment dans le sud de la France.

storybild

La Promenade des Anglais était encore très fréquentée mercredi...

Sur ce sujet
Une faute?

Joggers sur la Promenade des Anglais à Nice, randonneurs dans le Parc national des Calanques près de Marseille, pêcheurs ou cueilleurs dans le Var: face aux nombreuses violations du confinement décrété face au Covid-19, les autorités ont tiré le signal d'alarme mercredi.

Coronavirus ou pas, de nombreux Français étaient hors de leur domicile mercredi, profitant du soleil. Comme ces joggers, sur la «Prom'», ou encore cet homme, toujours sur le front de mer niçois, tranquillement en train de jouer au football, casque audio sur la tête, alors qu'un policier tente de le raisonner.

Face à ces attitudes, la préfecture des Alpes-Maritimes est intervenue sur Twitter, mercredi après-midi, regrettant que «trop de personnes se promènent, s'exercent à plusieurs (et) se regroupent sur voie publique»: «Si la situation venait à perdurer @prefet06 prendra toute disposition pour interdire l'accès à ces secteurs y compris le bord de mer», menace ce message.

Dans la seule matinée de mercredi, 50 contraventions ont été délivrées sur le littoral niçois, sur la Promenade et ailleurs. «Toutes les options sont sur la table», y compris la fermeture du bord de mer, a insisté mercredi soir auprès de l'AFP le directeur de cabinet de la Préfecture des Alpes-Maritimes, Jean-Gabriel Delacroy.

Accès interdit au Parc national des calanques

Ailleurs en Provence-Alpes-Côte-d'Azur, des infractions similaires ont été constatées mercredi, sur la corniche à Marseille, ou encore dans le Parc national des calanques, entre Marseille et La Ciotat (Bouches-du-Rhône), où une quinzaine d'embarcations et une dizaine de randonneurs ont dû être rappelés à l'ordre.

L'accès au Parc national des calanques est interdit jusqu'au 31 mars, que ce soit par la mer ou par la terre, et ce conformément au décret pris lundi par le gouvernement pour réglementer les déplacements dans le cadre de la lutte contre le Covid-19, a rappelé le Parc, dans un communiqué, précisant que toute infraction pourra être punie d'une amende de 135 euros.

Le Parc national des calanques est d'habitude un fantastique terrain de jeu pour randonneurs, pêcheurs ou encore plongeurs. C'est aussi un site d'escalade et de VTT très connu.

Rappel des consignes

«Les sorties autorisées pour promener un animal de compagnie ou pratiquer de l'exercice physique ne peuvent (...) être pratiquées qu'à proximité immédiate du domicile», a aussi insisté le préfet du Var, mercredi, en rappelant les consignes en vigueur depuis le début du confinement, mardi midi.

«Les sorties et activités de loisirs en forêt, montagne et en général en plein air, sont interdites», a souligné Jean-Luc Videlaine, dans un communiqué, en mentionnant les activités sportives comme la randonnée ou le VTT et les activités ludiques ou récréatives comme la photographie, la cueillette, la chasse ou la pêche.

«Chacun est invité à respecter toutes les mesures de distanciation sociale et de confinement imposées à l'ensemble de la population», a répété le préfet du Var, en rappelant également la nécessité de porter sur soi une attestation de déplacement dérogatoire comportant son adresse de résidence.

(L'essentiel/afp)