Crise migratoire

26 novembre 2021 09:49; Act: 26.11.2021 09:55 Print

Darmanin annule la visite de la ministre britannique

Au lendemain de la mort de 27 migrants, la ministre britannique de l’Intérieur Priti Patel n’est plus conviée à la réunion d’urgence. La faute à des propos de Boris Johnson.

storybild

La ministre de l’Intérieur britannique Priti Patel et son homologue français Gérald Darmanin. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a annulé la venue de son homologue britannique Priti Patel à la réunion dimanche sur le dossier des migrants, en réponse aux propos de Boris Johnson demandant à la France de reprendre les immigrés arrivant en Grande-Bretagne.

Dans un message à Priti Patel dont l’AFP a eu connaissance vendredi, Gérald Darmanin estime que si la lettre du Premier ministre britannique au président français Emmanuel Macron est une «déception», le fait d’avoir rendu public ce courrier est «pire» encore. En conséquence de quoi, Gérald Darmanin annule la venue de Mme Patel.

Jeudi soir, Boris Johnson a demandé à la France de reprendre les migrants qui seraient arrivés illégalement en Grande-Bretagne pour résoudre le problème migratoire, quelques heures après une invitation de Paris à une réunion dimanche sur ce sujet à Calais. Étaient invités les ministres chargés de l’immigration belge, allemand, néerlandais et britannique, ainsi que la Commission européenne.

«Inadmissible»

«Nous considérons la lettre publique du Premier ministre britannique comme inadmissible et contraire à nos discussions entre homologues. Par conséquent, Priti Patel n’est plus conviée dimanche à la réunion interministérielle qui est maintenue en format: France/Belgique/Pays-Bas/Allemagne/Commission européenne», a-t-on commenté dans l’entourage de Gérald Darmanin.

Ce différend intervient moins de deux jours après le naufrage d’un navire au large de Calais, qui a entraîné la mort de 27 migrants.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • censure le 26.11.2021 09:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    revoir les accords du Touquet .

  • enfin le 26.11.2021 10:14 Report dénoncer ce commentaire

    j'aime pas ce mec mais il a raison, ils font cH... ces rosbeefs

  • Dede le 26.11.2021 11:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pour une fois il a pris la bonne décision y en a par-dessus la tête des humeurs anglaises depuis le Brexit c est le bordel , un député du nord à révélé que la mafia des passeurs était installée dans des immeubles de luxes à Londres ! Boris a qu à faire le ménage et les mettre en prison tant que ce trafic sera en place il y aura toujours des dégâts

Les derniers commentaires

  • obelix le 26.11.2021 13:07 Report dénoncer ce commentaire

    encore un qui va bientôt dégager,,

  • Sam1952 le 26.11.2021 12:54 Report dénoncer ce commentaire

    Il a raison darmanin, on ne va pas toujours être au garde à vous des anglais , alors que c’est la politique de boris johnson, qui est responsable !

  • Dede le 26.11.2021 11:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pour une fois il a pris la bonne décision y en a par-dessus la tête des humeurs anglaises depuis le Brexit c est le bordel , un député du nord à révélé que la mafia des passeurs était installée dans des immeubles de luxes à Londres ! Boris a qu à faire le ménage et les mettre en prison tant que ce trafic sera en place il y aura toujours des dégâts

  • zaz le 26.11.2021 10:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Accords liés à des ventes d armes paraît il. Les revoir risquerait d annuler de juteux contrats sur quelques sous marins notamment (et oui, encore)

  • LuxLore le 26.11.2021 10:37 Report dénoncer ce commentaire

    Hé oui, les politiques populistes usent d'une certaine transparence quand ça les arrange. Mais dans ce cas, l'Angleterre ne se plaint pas de migrants écossais mais de personnes ayant du traverser plusieurs frontières européenes. La responsabilité européene est plus que claire et c'est bien que BJ rende cela public