En France

24 mai 2019 10:27; Act: 24.05.2019 11:01 Print

Des éoliennes accusées de tuer des vaches

Des dizaines de vaches meurent chaque année sans explication, refusent la traite et se comportent bizarrement... Depuis 2012, un village français vit un cauchemar.

storybild

Depuis l'arrivée d'éoliennes en 2012, c'est le cauchemar dans plusieurs élevages. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Des dizaines de vaches qui meurent chaque année sans explication, refusent la traite et se comportent bizarrement... Depuis l'arrivée d'éoliennes en 2012, c'est le cauchemar dans deux élevages de Loire-Atlantique, et le casse-tête pour les experts qui s'avouent désemparés. Avec environ 250 vaches de race normande perdues depuis 2013, l'élevage de Didier et Murielle Potiron, installés depuis 1989, est l'un de ceux qui a le plus été passé au peigne fin par les experts.

«Les problèmes ont commencé fin 2012 avec les travaux de fondation des huit éoliennes du parc de Nozay, dont l'une se trouve à 600 mètres de la stabulation», raconte Murielle Potiron, 52 ans. Baisse de la production laitière, difficultés à vêler, retards de croissance, mais aussi, dans l'exploitation voisine de quatre kilomètres de Céline Bouvet, vaches qui refusent d'avancer sur une partie de la route qu'elles empruntaient pourtant quotidiennement pour aller au pré... Les éleveurs se plaignent eux de maux de tête, de douleurs aux jambes et d'insomnies.

Fuites de courant électrique dans le sol

Depuis avril, ils sont suivis par le CHU de Nantes, comme une vingtaine de riverains affirmant ressentir des troubles similaires. Les éleveurs accusent les éoliennes dont ils avaient pourtant volontiers accepté l'installation sur leur champ, et les fuites de courant électrique dans le sol. «Notre robot de traite est au croisement de deux failles d'eau dans un sous-sol riche en fer et en étain, le tout à quelques centaines de mètres d'un câble 20 000 V enterré à 60 cm qui relie les éoliennes entre elles. Cela ne fait pas bon ménage», assure Didier Potiron, qui confie «ne pas pouvoir tenir une année de plus» et réclame un «arrêt total du parc pendant trois semaines», pour déterminer la responsabilité des éoliennes.

Une hypothèse jugée trop coûteuse, l'exploitant réclamant selon lui un dédommagement de 80 000 euros par jour. En Allemagne, première puissance éolienne d'Europe, la Fédération des producteurs laitiers interrogée par l'AFP dit n'avoir jamais entendu parler de problèmes similaires sur des vaches. «Il devrait y avoir des cas partout en France où 8 000 éoliennes ont été installées», renchérit France Energie Eolienne (FEE), qui représente la filière.

À Conquereuil, bourgade située à 20 kilomètres au nord, Sylvie Bignon, 48 ans, raconte aussi avoir subi une baisse de la qualité de son lait et ressenti d'importants maux de tête après l'arrivée de cinq éoliennes. Dans la Somme, l'ancien éleveur Yann Joly, installé depuis 1995, affirme lui avoir vécu «une descente aux enfers» depuis la construction de 12 éoliennes en 2011 à 1,8 km de sa ferme.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Franck le 24.05.2019 13:03 Report dénoncer ce commentaire

    On a plus de chances de devenir centenaire en vivant à Cattenom qu'en habitant prés d'un champ d'éoliennes.

  • L. Morningstar le 24.05.2019 13:02 Report dénoncer ce commentaire

    L'être humain nous fait toujours rire, moi et mes démons! On veut sauver sa peau (oui, la terre existait déjà bien avant l'homme, et elle se portait pas plus mal!) sous couvert de sauver le monde, et on pense avoir la solution, mais au bout du compte, rien ne change, seul la façon change (On a peur que le climat nous tue, on change de plan d'action pour se retrouver devant le même problème). Je vous adores!

  • Diffy le 24.05.2019 14:13 Report dénoncer ce commentaire

    De très bons et serieux reportages (Envoyé Spécial, ARD, Arte....) existent à ce sujet, et l'Académie française de médecine a allerté sur les nuisances provenant de ces installations.

Les derniers commentaires

  • baboun le 25.05.2019 07:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    problème peut être du aux câbles. entre Marseille et Nice ces câbles sont enterrés plus profond et avec de nombreuses couches de protection contre les radiations .

  • M-A le 24.05.2019 22:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les vaches de Tchernobyl se portent bien ...

  • NDYE le 24.05.2019 18:20 Report dénoncer ce commentaire

    Les éoliennes impactent aussi l'environnement La façon dont les turbines des éoliennes redistribuent les masses d'air chaud dans l'atmosphère n'est pas anodin, d'un point de vue environnemental.Deux chercheurs d'Harvard ont calculé qu'alimenter l'ensemble des États-Unis en électricité d'origine éolienne conduirait à réchauffer la température au sol de 0,54 degré dans la partie du pays qui serait recouverte d'éoliennes, et de 0,24 degré sur l'ensemble continental des États-Unis, selon une étude publiée jeudi dans la revue scientifique «Joule»

  • Diffy le 24.05.2019 14:13 Report dénoncer ce commentaire

    De très bons et serieux reportages (Envoyé Spécial, ARD, Arte....) existent à ce sujet, et l'Académie française de médecine a allerté sur les nuisances provenant de ces installations.

  • Franck le 24.05.2019 13:03 Report dénoncer ce commentaire

    On a plus de chances de devenir centenaire en vivant à Cattenom qu'en habitant prés d'un champ d'éoliennes.