Drame en France

10 juin 2019 11:46; Act: 11.06.2019 13:11 Print

Deux enfants fauchés lors d'une course poursuite

Un enfant de 10 ans a été tué et un autre de 7 ans est entre la vie et la mort. Ils ont été percutés dimanche près de Lorient par une voiture qui fuyait un contrôle routier.

Sur ce sujet
Une faute?

«L'aîné est décédé des suites de ses blessures. Le second enfant est hospitalisé dans un état grave et son pronostic vital est toujours engagé lundi», a déclaré à l'AFP la procureure de la République de Lorient Laureline Peyrefitte, précisant que le conducteur et sa passagère étaient «activement recherchés».

Dimanche après-midi, un véhicule avait «commis un refus d'obtempérer dans une commune proche» de Lorient, selon un communiqué du parquet. Le véhicule était suivi à distance par un véhicule de gendarmerie qui transmettait à un centre opérationnel les informations nécessaires à son interception «dans les meilleures conditions de sécurité possibles», poursuit le communiqué.

Un suspect identifié

Le véhicule en cause, qui circulait à vive allure sur une voie réservée aux bus, a percuté dans un premier temps une autre voiture à la sortie d'un rond-point, sans faire de blessés, avant de faucher les deux enfants. Après avoir percuté les enfants, le conducteur et sa passagère ont pris la fuite, «d'abord à bord de leur véhicule, qu'ils ont laissé à quelques centaines de mètres de l'accident, puis à pied», a détaillé Mme Peyrefitte. L'enquête a été confiée au commissariat de police de Lorient. Les chefs d'accusation sont l'homicide involontaire aggravé et des blessures involontaires aggravées, qui font encourir une peine de 10 ans d'emprisonnement.

Un suspect a été identifié et est activement recherché, a annoncé lundi après-midi le parquet de Lorient. «Âgé de 20 ans, déjà condamné en répression de faits de conduite sans permis», cet homme «aurait emprunté le véhicule de sa mère alors qu'il n'est pas titulaire du permis de conduire», a indiqué le parquet, dans un communiqué, précisant que la passagère de 21 ans était aussi «activement recherchée».

(L'essentiel/nxp/ats)