En France

24 juin 2020 13:03; Act: 24.06.2020 13:14 Print

Didier Raoult compare son travail à celui de Mozart

Questionné sur ses multiples publications dans des revues scientifiques, trop nombreuses selon certains pour être de qualité, l'infectiologue a eu une réponse surprenante.

storybild

L'infectiologue s'en prend aussi aux détracteurs de l'hydroxychloroquine. (photo: AFP/Christophe Simon)

Sur ce sujet
Une faute?

Des déclarations qui vont encore faire parler. Alors qu'il doit être auditionné ce mercredi par la commission d'enquête de l'Assemblée nationale sur la gestion du Covid-19, Didier Raoult s'est comparé au musicien Wolfgang Amadeus Mozart, dans une interview au Parisien.

Questionné sur ses multiples publications dans des revues scientifiques, trop nombreuses selon certains pour être de qualité, le directeur de l'IHU Méditerranée Infection de Marseille dit ne vouloir «rien» répondre. «Est-ce que vous demandez comment Mozart a fait?, interroge-t-il. «Je vais même vous dire, en plus de 150 publications par an, j'ai écrit dix livres en même temps. On n'est pas tous égaux. Dans ce pays, on adore décapiter les gens».

«Pieds nickelés» et «ignares»

En outre, l'infectiologue s'en prend dans l'entretien aux détracteurs de l'hydroxychloroquine, qu'il a popularisé, les qualifiant de «pieds nickelés» ou d'«ignares». Si l'OMS a annoncé mi-juin avoir décidé d'arrêter les essais cliniques sur cet antipaludéen, concluant qu'il ne réduisait pas le taux de mortalité des malades du coronavirus, Didier Raoult a continué à en prescrire à Marseille. Et ce malgré les alertes de plusieurs autorités sanitaires sur les potentiels effets secondaires, notamment cardiaque, du médicament.

«Vous pouvez me montrer toutes les études que vous voulez, j'ai traité plus de 3 700 patients avec ce médicament», souligne Didier Raoult. 0,5% de mortalité, pas de toxicité cardiaque... Que voulez-vous de plus? On a voulu diaboliser l'hydroxychloroquine, c'est un truc de fou». L'infectiologue rappelle au passage les autres usages de l'antipaludéen. Dérivé de la chloroquine, un médicament contre le paludisme, il est notamment prescrit pour lutter contre des maladies auto-immunes. «Quand j'étais enfant, en Afrique, j'ai bouffé des tonnes de ces pilules contre le palud», explique-t-il. En 2019, 36 millions de comprimés ont été vendus en France. Arrêtons de raconter des bobards sur leur dangerosité».

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Enrique le 24.06.2020 14:22 Report dénoncer ce commentaire

    Apparemment, il est devenu l'homme à abattre, quite à lui faire dire n'importe quoi pour le discréditer. Quand on déploit tant d'efforts pour nous faire croire qu'un homme est mauvais, c'est qu'il est certainement bon...

  • nunoxun le 24.06.2020 13:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    il a Raison . je constate

  • Mozart le 24.06.2020 13:11 Report dénoncer ce commentaire

    Il serait pas un peu megalo sur les bords? Et meme au milieu?

Les derniers commentaires

  • DJ Raou le 25.06.2020 12:25 Report dénoncer ce commentaire

    J ai traité 3700 personnes, en excluant ceux qui etaient trop malades, trop vieux, avec des problemes de sante, en en virant en cours d'essai ceux qui sont decedes, en leur donnant un carambar, et j ai eu 100% de taux de survie. Elle est pas belle la vie?

  • Jeff le 25.06.2020 10:43 Report dénoncer ce commentaire

    Après l'écoute de son audition, mon sentiment se confirme : ce professeur Raoult est un sophiste mégalo qui a toutes les caractéristiques du gourou manipulateur.

  • Rabat Joie le 25.06.2020 10:24 Report dénoncer ce commentaire

    J'hallucine de voir autant d'adeptes de la théorie du complot. Raoult publie énormément d'articles… dans une revue dont le rédacteur en chef est Marseillais. Articles validés par un comité scientifique… à 50% de Marseille. Spécialiste international… qui ne prend pas le risque d'être publié dans des revues internationales… aux critères éditoriaux très sévères. On n'est jamais mieux servi que par soi même et donc on se créé sa revue scientifique sur mesure. Son arrogance est là pour cacher ses lacunes...

  • Chu le 25.06.2020 05:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Une étude en double aveugle, consiste à donner du placebo à certains, et divers traitement hasardeux sur d’autres. Une étude en double aveugle, consiste donc littéralement à sacrifier sciemment des patients sur l’hôtel de la science : Ce que le professeur Raoult refuse de faire.

    • Trout bal le 25.06.2020 11:23 Report dénoncer ce commentaire

      Ok, on va lui donner une médaille alors

    • @Chu le 25.06.2020 12:22 Report dénoncer ce commentaire

      Donner un medicament sans verifier s il a des effets secondaires et savoir s il marche ca s apelle sacrifier sciemment des patients pour rien. Les etudes en double aveugle, c est ca qui fait avancer la connaissance, sinon on continuerait à faire des saignées, on sait jamais, si ca se trouve ca marche.

  • Fra57 le 25.06.2020 04:18 Report dénoncer ce commentaire

    Malgré tous les opposants , professeur Raoult, reste un espoir pour tous ceux qui sont malade