En France

20 septembre 2020 12:54; Act: 21.09.2020 13:27 Print

Du requin-​​renard protégé dans un supermarché

Des clients et l’ONG Sea Shepherd se sont inquiétés de trouver sur les étals d’un hypermarché, près de Paris, un requin-renard, une espèce menacée.

storybild

Un requin-renard, vendu 11,90 euros le kilo, dans un hypermarché du Val-de-Marne, près de Paris.

Sur ce sujet
Une faute?

Une espèce protégée est pourtant vendue mercredi 16 septembre sur les étals d’un magasin Leclerc à Vitry-sur-Marne, près de Paris, comme le souligne LCI. Les photos de la bête ont fait le tour des réseaux sociaux, où des internautes et l’ONG de défense des animaux marins Sea Shepherd se sont révoltés contre la grande enseigne.

L’ONG a rappelé que la pêche du requin-renard est interdite dans toute l’Europe. Oui, mais. Si pêcher cette espèce est bien prohibée, aucune réglementation n’interdit sa vente en raison d’une subtilité: c’est sa pêche «volontaire» ou «ciblée» qui est interdite, mais pas celle dite «accidentelle». Ainsi, un requin-renard finissant malencontreusement dans les filets peut légalement finir sur les étals d’un magasin.

Des questions éthiques

Pour Sea Shepherd, la légalité de la vente du requin-renard par Leclerc n’est pas le seul problème. L’ONG a aussi dénoncé le comportement d'une enseigne qui «assume la promotion et la mise en avant macabre d’une espèce menacée». Des propos qui ont poussé Leclerc à réagir. Sur Facebook, le magasin a déclaré que l’animal avait été retiré de la vente et a présenté ses excuses aux personnes choquées par cette affaire.

Suite à la polémique de ce jour, la direction du centre E.Leclerc de Vitry-sur-Seine réaffirme qu’il n’était pas dans...

Publiée par E.Leclerc Vitry-sur-Seine sur Mercredi 16 septembre 2020

(L'essentiel/max)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • ToujoursCensuréparlessentiel le 20.09.2020 19:14 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C'est du volontairement accidentel !

  • NGE le 20.09.2020 18:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ce n’est pas la première fois que cela arrive. Des amendes basées sur le chiffre d’affaire calmerait peut être ces personnes qui ne pensent qu’à l’argent.

  • bonsens le 21.09.2020 02:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    D’habitude ils pêchent les requins pour l’aileron et jettent la carcasse. Maintenant ils gardent le corps et vendent la viande, c’est mieux non? Pourquoi faire tant de bruit

Les derniers commentaires

  • All you need is shark le 21.09.2020 13:48 Report dénoncer ce commentaire

    Ceux qui prônent la vente et la consommation de ce requin car soi-disant déjà mort dans le filet n'ont encore strictement rien compris au fonctionnement de nos systèmes de marchés de la consommation. Si çà marche, que ça se vend bien, alors demain, dans tous les Leclerc, on vous proposera du requin renard "pêché accidentellement", aussi simple que cela! Faut être vraiment naïf pour croire à l’honnêteté et à l’empathie d'une grande chaîne de distribution...vraiment!!! Sa survie c'est vous vider votre portefeuille, vous vendre des trucs dont vous n'avez même pas besoin, coûte que coûte!!

  • leo le 21.09.2020 13:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le requin c est sec, pas franchement bon

  • madiou le 21.09.2020 09:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La loi est vraiment mal faite. Lorsque ce requin est pêché accidentellement, il faut le remettre en mer même s’il est mort. Les filets des pêcheurs prélèvent de grosses quantités de poissons qui sont à la base une source de nourriture pour la faune marine. Remettre dans l’eau nourrira d’autres poissons qui deviendront grand. Pour le requin renard retiré du rayon, j’espère qu’il sera consommé par les employés. @Ugo Morissette, vous faites la pluie et le beau temps en utilisant les revenus de la vente de sa chair et en finançant un organisme luttant contre sa pêche. L’organisme risque de ne pas exister longtemps car ce requin renard est rare et est pêché « accidentellement ».

  • bonsens le 21.09.2020 08:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    En plus c’est pas terrible comme viande

  • Ugo Moriss le 21.09.2020 07:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Oeuvrer à ce niveau de la chaîne alimentaire est ridicule. le requin est déjà mort. Autant ne pas gâcher sa viande. Pourquoi pas ne pas utiliser à 100% le revenu des ventes de sa chair pour financier un organisme permettant de lutter contre sa pêche ?

    • gazeleau le 21.09.2020 09:40 Report dénoncer ce commentaire

      La loi du marché fait qu'un produit mis en étale est appelé à être réclamé par le consommateur à qui on a fait croire qu'il pouvait avoir tout et tout de suite. Le requin comme toutes ces fraises en toute saison ...