Politique française

12 juin 2019 18:35; Act: 13.06.2019 10:55 Print

Édouard Philippe lance «l'acte II du quinquennat»

Le Premier ministre français a délivré mercredi un discours de politique générale, devant l'Assemblée nationale. Il a évoqué les prochains chantiers de son gouvernement.

storybild

Édouard Philippe a prononcé son discours devant une Assemblée quasiment au complet. (photo: AFP/Alain Jocard)

Sur ce sujet
Une faute?

Fiscalité, écologie, immigration, social... Pour sa deuxième déclaration de politique générale, le Premier ministre français Édouard Philippe a détaillé mercredi «l'acte II du quinquennat». Après la crise des «gilets jaunes», il a promis «un profond changement de méthode». Attendu sur le thème de l'écologie, le Premier ministre s'est engagé à ce que les douze prochains mois «soient ceux de l'accélération écologique». Le projet de loi contre le gaspillage aura rang de «priorité» et arrivera en septembre à l'Assemblée. L'exécutif veut aussi s'attaquer avec plus d'efficacité à la rénovation thermique des logements.

Sur les sujets sociaux, Édouard Philippe a confirmé un «bonus-malus» en matière d'assurance-chômage, mais limité aux 5 à 10 secteurs utilisant le plus de contrats courts. En matière de retraites, l'âge légal sera maintenu à 62 ans, mais un «âge d'équilibre» sera défini en dessous duquel s'appliquera une décote et au-delà une surcote pour les pensions. En matière fiscale, la baisse de cinq milliards d'euros de l'impôt sur le revenu consistera à ramener de 14% à 11% le taux de la première tranche. Au total, les impôts des ménages auront baissé de 27 milliards d'euros sur l'ensemble du quinquennat, selon le gouvernement.

Le texte sur la bioéthique, avec notamment la procréation médicalement assistée (PMA) étendue à toutes les femmes, sera examiné fin septembre. Et le Premier ministre a ouvert la porte à un report de la révision constitutionnelle en 2020. Autre annonce: le débat annuel au Parlement annoncé par Emmanuel Macron sur le sujet explosif de l'immigration aura lieu pour la première fois en septembre.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.