À Paris

15 juillet 2020 08:04; Act: 15.07.2020 12:50 Print

Emmanuel Macron pris à partie par des «gilets jaunes»

Emmanuel Macron a été interpellé par des «gilets jaunes» mardi soir au sujet des violences policières, alors qu'il se promenait dans le jardin des Tuileries, avec son épouse.

Sur ce sujet
Une faute?

Une vidéo postée sur la page Facebook «Gilets Jaunes Infos» montre plusieurs personnes qui, en l'apercevant, se mettent à chanter «On est là» - l'air de ralliement des «gilets jaunes» -, scandent «Macron démission» et «tu vas virer».

Celui qui filme, et que les gardes du corps tentent d'éloigner, s'exclame avec stupéfaction «c'est incroyable, on tombe sur la bête noire». Le petit groupe de «gilets jaunes» se met à suivre le couple présidentiel, couvrant par ses huées les appels au calme du président qui décide alors de venir leur parler.

«Soyez cool»

«Pourquoi vous avez remis la Brav, c'est des violents», (brigades de répression de l'action violente) lui crie l'homme qui filme, en ajoutant «vous êtes mon employé», ce à quoi Emmanuel Macron répond «c'est pas le président de la République qui fait ça» et «y en a chez vous qui sont violents».

«On est un jour férié, je me balade avec mon épouse et vous m'interpellez», regrette-t-il. Les Brav, des unités à moto, ont été remises en service pour intervenir lors des manifestations des «gilets jaunes». «Soyez cool», répond le président en souriant, ce qui détend l'atmosphère.

«Vous n'êtes pas des modèles de respect non plus»

«On a respiré du gaz à mort y a une heure», répond l'homme qui filme, allusion sans doute à la manifestation parisienne pour l'hôpital marquée par des heurts avec les forces de l'ordre.

«Vous n'êtes pas des modèles de respect non plus», lui réplique Emmanuel Macron, «il y en a chez vous qui sont violents», «les gens, ils en ont marre des samedis», poursuit-il. «Mais vous savez qu'il y a des problèmes», rétorque le «gilet jaune», en citant «le pouvoir d'achat, la justice fiscale» mais aussi l'affaire Balkany et la réforme des retraites.

«Le sentiment d'injustice, je l'entends», argumente le chef de l’État. Visiblement ravi d'avoir pu parler au chef de l’État, le «gilet jaune» le remercie et s'écrie «j'arrive même pas à le maudire». «Tant mieux!», lui répond le chef de l’État.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Matt le 15.07.2020 09:06 Report dénoncer ce commentaire

    En tous cas, ce que j'observe, c'est que le Président français prend le temps d'essayer de dialoguer avec eux. Ceux qui ne sont pas satisfaits de lui n'auront qu'à le faire savoir, démocratiquement, aux prochaines élections.

  • Doucefrance le 15.07.2020 09:34 Report dénoncer ce commentaire

    Sans mot !!! Ce pays devient irrécupérable...

  • Atchoum le 15.07.2020 09:40 Report dénoncer ce commentaire

    Y a pas le COVID en France ?

Les derniers commentaires

  • sousa le 15.07.2020 18:39 Report dénoncer ce commentaire

    les francais un russe au pouvoir pour le grand netoyage

  • thebread le 15.07.2020 16:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    entièrement d'accord niveau très bas rien que de les entendre se plaindre. spécialité d'une certaine France pleurnicharde. toujours à demander ce que j'ai droit mais ne rien devoir. trop de calimeros

  • JMW57 le 15.07.2020 15:22 Report dénoncer ce commentaire

    Parmi les gilets figurent des gens violents et souvent d'un niveau intellectuel très bas !! Ils n'ont rien fait dans la vie si ce n'est quémander en permanence des avantages financés par l'impôt payé par les Français actifs.

  • Stef le 15.07.2020 13:41 Report dénoncer ce commentaire

    Un homme ordinaire qui aime se promener avec sa femme et qui reste accessible.

    • @stef le 15.07.2020 19:38 Report dénoncer ce commentaire

      J'adore votre humour

  • Peace & Love le 15.07.2020 11:25 Report dénoncer ce commentaire

    Je n'aime pas cette façon de se diriger vers une personne, on sent une certaine violence. Si on continue de cette façon, on risque des problèmes encore plus graves. La discipline doit revenir dans le système éducatif.