Procès en France

10 janvier 2019 16:45; Act: 10.01.2019 17:04 Print

Il criait «papa» pendant que son père l'étouffait

Un homme de 37 ans, qui a avoué avoir étouffé son garçon de cinq ans après une séparation, risque 30 ans de prison. La scène a été racontée pendant le procès.

storybild

Devant la cour d'assises de Seine-et-Marne, le papa expliqué que, ne supportant pas la séparation avec la mère de l'enfant, il s'était abîmé dans l'alcool et le cannabis cette nuit-là, avant de s'emparer du coussin au matin. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Le corps de l'enfant avait été trouvé dans le coffre de la voiture de son père le 15 décembre 2016. L'homme avait immédiatement reconnu avoir tué son fils avec un coussin, une semaine plus tôt dans son appartement de Dammarie-lès-Lys, près de Melun. Devant la cour d'assises de Seine-et-Marne, il a expliqué mercredi que, ne supportant pas la séparation avec la mère de l'enfant, il s'était abîmé dans l'alcool et le cannabis cette nuit-là, avant de s'emparer du coussin au matin.

Il a «maintenu la pression» plusieurs minutes sur l'enfant qui disait «papa», il avait «toute la possibilité de s'arrêter», a pointé l'avocate générale Béatrice Angelelli. «La vengeance est évidente dans ce dossier. Par le meurtre de son enfant, il dépossède sa conjointe», a-t-elle estimé. C'est «la chose qui m'a libéré de tout engagement envers toi», écrivait-il à son ex-compagne quelques semaines après le meurtre.

Fatthi Irguedi, l'avocat de l'accusé, a demandé à la cour d'«essayer de comprendre au-delà de l'émotion» cet homme «immature», submergé par sa souffrance.

(L'essentiel/afp)