France

22 janvier 2019 19:39; Act: 23.01.2019 13:15 Print

Il doit détruire son palace construit illégalement

Baptisé «château Diter», la majestueuse propriété d'un promoteur immobilier, rénovée en partie sans permis de construire, suscite l'émoi.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Patrick Diter, propriétaire à Grasse (Alpes-Maritimes, sud-est de la France) d'un vaste palais de style Renaissance, condamné en première instance à détruire l'ensemble des constructions réalisées sur sa propriété depuis 2006, a reconnu lundi en appel des «erreurs», laissant entendre qu'il était prêt à la démolir.

«Est-ce que vous êtes prêt à démolir» les bâtiments faits en dehors de tout permis de construire? lui a demandé le président de la cour d'appel d'Aix-en-Provence, Eric Cibiel. «Oui, j'ai fait des erreurs», a répondu M. Diter, qui reconnaît notamment la construction d'une piscine sans autorisation.

L'avocat général Pierre-Jean Gaury a dénoncé «un projet pharaonique, délirant, totalement illicite et construit de façon illégale», réalisé «au mépris des règles d'urbanisme de sécurité et d'environnement».

Accusant M. Diter dont «la seule préoccupation est l'argent», de vouloir «faire régner la confusion à tous les niveaux», il a demandé la confirmation des peines prononcées en première instance, notamment la remise en l'état de la propriété.

Un palace estimé à 57 millions d'euros

Le tribunal de Grasse avait ordonné la démolition de l'ensemble des constructions réalisées depuis 2006 considérant que le permis initial obtenu en 2006 par M. Diter l'avait été frauduleusement, entachant ainsi l'ensemble des constructions entreprises depuis cette date, pour une surface totale de 3 000 m², comprenant notamment une piscine, un héliport et une route de 600 m² tracée, tout aussi illégalement, dans un espace boisé classé.

Les premières plaintes avaient été déposées par les voisins de l'homme d'affaires qui accueillait dans son «château Diter» les tournages de grosses productions de films ou de séries télé et de nombreux mariages, à au moins 50 000 euros la soirée.

«Au début c'était la maison familiale, j'ai été trop loin», s'est-il défendu, concédant l'organisation de cinq mariages par an «des Russes, des Indiens» mais beaucoup plus selon ses voisins.

M. Diter avait encore été condamné à remettre en l'état la propriété telle qu'elle était avant 2006, soit une modeste bastide de 200 m², quand même. Il avait également été condamné à trois mois d'emprisonnement avec sursis et à une amende de 100 000 euros. La propriété avait été estimée par le fisc à 57 millions d'euros.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • duvaro le 22.01.2019 20:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Encore un qui se croyait au-dessus des lois. A faire démolir rapidement à ses frais.

  • juju le 23.01.2019 07:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    A mon sens l’état devrait saisir cette maison , ne pas la détruire mais la vendre , faire payer au fraudeur une amende équivalente au prix de la démolition... et reverser cet argent à des œuvres caritatives...

  • sosa le 22.01.2019 21:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Riches ou pauvres il y a des lois

Les derniers commentaires

  • Beg06 le 23.01.2019 15:52 Report dénoncer ce commentaire

    A détruire sans la moindre concession. La mairie doit également être condamnée.

  • patdevelours le 23.01.2019 15:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @maxime Donnez publiquement vos preuves vous trouverez toujours quelqu’un pour les publier Un peu de courage

    • Maxime le 23.01.2019 16:45 Report dénoncer ce commentaire

      @patdevelours Un peu de patience, ma chère « patdevelours », les bonnes choses viennent à ceux qui savent attendre .

  • Tillia le 23.01.2019 14:06 Report dénoncer ce commentaire

    Quelle bêtise de la faire démolir ! Le confisquer et en faire quelque chose d'utile

    • lolol le 23.01.2019 17:14 Report dénoncer ce commentaire

      oui confisquer et la revendre

  • patdevelours le 23.01.2019 13:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @marie Anne Vous en hébergez combien chez vous de réfugiés de l Aquarius?

    • Anne-Marie le 23.01.2019 14:38 Report dénoncer ce commentaire

      @patdevelours Nous pourrions fixer un rendez-vous en tête-à-tête et je vous dirai tout

  • patdevelours le 23.01.2019 13:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @maxime Donnez des noms , si vous en avez!! Et si vous n avez pas de réalité sur ces dossiers, arrêtez de tomber dans le populisme basic

    • Maxime le 23.01.2019 14:32 Report dénoncer ce commentaire

      @Patdevelours Vous vous sentez visée? Nous avons toutes les preuves, et une multitude d’avocats est déjà au courant. Il y en a qui ont fait des carrières époustouflantes. C’est un scandale et loin du populisme basic ma chère «  Patdevelours. »