En France

17 janvier 2021 22:26; Act: 18.01.2021 10:37 Print

Ils volaient dans les stations de ski de luxe

Cinq prévenus étaient convoqués jeudi au tribunal pour des vols perpétrés dans plusieurs magasins de la station huppée de Megève, entre le 31 décembre 2017 et le 4 janvier 2018.

storybild

Plus de 230 objets ont été dérobés pour une valeur estimée à 45 000 euros.

Sur ce sujet
Une faute?

Station de ski prestigieuse, Megève accueille de nombreux magasins de luxe. Cinq complices ont profité des festivités de fin d’année pour dévaliser plusieurs magasins de la ville haut-savoyarde, entre le 31 décembre 2017 et le 4 janvier 2018. Vêtements de luxe, champagne, objets de décoration, matériel hi-fi…

Plus de 230 objets ont été dérobés pour une valeur estimée à 45 000 euros. La plupart des articles ont pu être restitués aux commerçants. Les cinq prévenus, originaires des pays de l’Est, étaient convoqués jeudi devant le Tribunal de Bonneville, en France, a rapporté vendredi «Le Messager».

119 articles de luxe

Seuls deux des protagonistes étaient présents. Le premier a été condamné à trois mois d’emprisonnement avec sursis. La seconde, principale complice du principal accusé a, elle, écopé de 24 mois d’emprisonnement, dont 12 avec sursis probatoire pendant 2 ans, et à une amende de 2 000 euros. La jeune femme, âgée de 27 ans, avait pris la fuite lors de son interpellation avant d’être retrouvée le lendemain dans la Drôme.

Le principal suspect, absent lors du jugement, a fait l’objet d’une reconduite à la frontière, en plus d’une condamnation à 24 mois d’emprisonnement, avec mandat d’arrêt. Les deux autres complices, eux aussi absents lors du jugement, ont été reconnus coupables de vol et condamnés à 6 et 12 mois d’emprisonnement, avec mandat d’arrêt pour l’un des deux.

L’enquête mène plus loin que Megève. D’autres plaintes pour vols ont été déposées à Courchevel, Saint-Bon-Tarentaise, Hauteluce et aux Saisies. Lors d’une perquisition chez les parents de la principale complice, en mars 2018 à Salon-de-Provence, les gendarmes avaient retrouvé 119 articles de luxe, soit pour plus de 30 000 euros de marchandises.

(L'essentiel/lhu)