En France

12 mars 2018 15:27; Act: 12.03.2018 16:03 Print

Ils se couchent en plein Louvre pour protester

Des activistes de la lutte pour le climat ont occupé lundi une salle du célèbre musée parisien pour manifester contre son partenariat avec le groupe pétrolier Total.

Sur ce sujet
Une faute?

Des militants de la cause climatique se sont brièvement allongés lundi devant «Le Radeau de la méduse», dans l'une des salles les plus fréquentées du Louvre, pour protester contre le mécénat du géant pétrolier français Total en faveur du musée parisien. Une dizaine de personnes sont arrivées tranquillement peu après 10h30, puis se sont allongées, doucement, devant le célèbre tableau de Géricault, en scandant des slogans contre l'action du groupe pétrolier, a constaté un journaliste de l'AFP.

Les visiteurs ont été évacués vers d'autres salles au bout d'une dizaine de minutes, tandis que les protestataires restaient au sol pour «symboliser les victimes des activités pétrolières» selon l'ONG 350.org. Les manifestants sont restés environ deux heures, avant de quitter les lieux d'eux-mêmes. Le Louvre, interrogé par l'AFP, a confirmé l'évacuation des visiteurs de la salle, puis le départ des activistes de leur plein gré, sans intervention de vigiles ni de forces de l'ordre.

«Marée noire»

Il y a un an, en mars 2017, une trentaine de militants étaient venus déposer un tapis d'étoffes noires au pied de la Victoire de Samothrace, sculpture grecque exposée au Louvre, formant une «rivière de pétrole» symbolique, accompagnée de tracts «Total soutient le Louvre/Le Louvre soutient Total - #zerofossile». Quelques mois plus tard, les bassins extérieurs étaient victimes d'une «marée noire», après ajout d'un colorant noir «100% naturel» selon les organisateurs.

Un collectif d'associations, emmené par 350.org, a lancé cette campagne «Libérons le Louvre», pour demander au musée de mettre un terme à son partenariat avec la Fondation Total, au nom de la lutte contre les dérèglements climatiques (les énergies fossiles - charbon, pétrole, gaz - étant largement responsables des émissions de gaz à effet de serre, sources du réchauffement planétaire).

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Fred le 12.03.2018 19:52 Report dénoncer ce commentaire

    De toute façon suffit qu'un dise blanc pour que d'autre disent noir simplement par contradiction. Ne seront jamais d'accord avec rien alors qu'il aillent vivre ailleurs en plein désert ou en montagne au moins n'emmerderont personne.

  • Peace & Love le 12.03.2018 16:11 Report dénoncer ce commentaire

    Les militants ne servent à rien, mais cela leur permet de passer leur temps et de ne pas s'ennuyer. S'ils n'aiment pas Total, qu'ils arrêtent de rouler en voiture, ce serait bien plus efficace.

  • Une femme le 12.03.2018 19:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pas du tout d'accord.. heureusement que les militants existent et soulèvent des questionnements chez les citoyens "lambda". Ou peut-être le monde vous semble t il parfait aujourd'hui et tel qui l'est ? Et enfin je ne pense pas que ces militants sûrement convaincus roulent en 4x4. Les militants sont pour moi nécessaire et impératif pour le maintien d'une démocratie et l'avancée vers le mieux (j'entends par là : moins de discrimination, plus d'écologie, plus d'avances sociales et ce pour le bien être du peuple) Bref jsuis pas d'accord

Les derniers commentaires

  • ladeux le 12.03.2018 21:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le citoyen lambda est le citoyen de Tf1 BFMTV M6 W9 Nrj tv et j'en passe. il est aussi dérangé que les grands patrons comme nestle Boloré et autre. l environnement et le changement climatique ils en on rien à faire ils veulent juste du fric et surtout pas réfléchir. Triste

  • Fred le 12.03.2018 19:52 Report dénoncer ce commentaire

    De toute façon suffit qu'un dise blanc pour que d'autre disent noir simplement par contradiction. Ne seront jamais d'accord avec rien alors qu'il aillent vivre ailleurs en plein désert ou en montagne au moins n'emmerderont personne.

  • Une femme le 12.03.2018 19:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pas du tout d'accord.. heureusement que les militants existent et soulèvent des questionnements chez les citoyens "lambda". Ou peut-être le monde vous semble t il parfait aujourd'hui et tel qui l'est ? Et enfin je ne pense pas que ces militants sûrement convaincus roulent en 4x4. Les militants sont pour moi nécessaire et impératif pour le maintien d'une démocratie et l'avancée vers le mieux (j'entends par là : moins de discrimination, plus d'écologie, plus d'avances sociales et ce pour le bien être du peuple) Bref jsuis pas d'accord

    • fred le 12.03.2018 19:49 Report dénoncer ce commentaire

      J'en connais de sois disant écologistes qui roulent dans des voiture de plus de 15 ans et même dans leurs sacs de tris d'ordure mettent toujours leurs pots de yaourts alors que c'est défendu.

  • Peace & Love le 12.03.2018 16:11 Report dénoncer ce commentaire

    Les militants ne servent à rien, mais cela leur permet de passer leur temps et de ne pas s'ennuyer. S'ils n'aiment pas Total, qu'ils arrêtent de rouler en voiture, ce serait bien plus efficace.