France

14 septembre 2016 21:40; Act: 15.09.2016 10:54 Print

Incendie mortel à Rouen: mises en examen

Le gérant du bar «Au Cuba Libre», où un incendie début août a causé la mort de 14 personnes, a été mis en examen mercredi, ainsi que son frère, salarié du bar.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Au terme d'une garde à vue de 24 heures dans les locaux de la police judiciaire de Rouen, Nacer et Amirouch B. ont été mis en examen pour «homicides et blessures involontaires aggravées par violation délibérée d'une obligation de sécurité» et remis en liberté sous contrôle judiciaire, a indiqué le procureur de la République de Rouen, Pascal Prache.

La question de la sécurité dans les bars est au cœur de cette affaire, prise en charge par deux juges d'instruction. L'incendie a eu lieu dans la nuit du 5 au 6 août dans ce petit bar sur deux niveaux avec un rez-de-chaussée, une terrasse sur la rue et un petit caveau au plafond très bas.

Gâteau meurtrier

Ce soir-là le bar, très populaire sur la rive sud de Rouen, est plein. Au sous-sol un groupe d'une vingtaine d'amis ont privatisé ce petit salon refait à neuf pour fêter les 20 ans d'Ophélie, une jeune fille qui se destinait à entrer dans l'armée. C'est une soirée dansante avec la présence d'un DJ. Les invités sont jeunes pour la plupart, âgés de 18 à 25 ans. La personne la plus âgée a 41 ans.

Le drame va se jouer en quelques secondes. Une personne portant le gâteau d'anniversaire avec des bougies allumées, type «feux de Bengale» descend dans la cave par un escalier très étroit, plus proche d'une «échelle de meunier» que d'un escalier règlementaire, selon des témoignages de clients.

(L'essentiel/nxp/afp)