À Paris

27 avril 2018 08:31; Act: 27.04.2018 10:31 Print

Incident au Printemps, le web chinois s'enflamme

Des clients chinois auraient été violemment pris à partie à l'entrée de l'espace de Balenciaga du grand magasin Printemps à Paris. Le web chinois appelle au boycott de la marque.

storybild

Des clients chinois auraient été violemment pris à partie dans le grand magasin Printemps à Paris.

Une faute?

Un incident au grand magasin Printemps à Paris, où des clients chinois auraient été violemment pris à partie, a enflammé le web chinois, poussant la marque de luxe Balenciaga, taxée de «discrimination» et visée par un appel au boycott, à présenter des excuses. Des médias officiels chinois se sont faits l'écho de cette altercation rapportée sur la messagerie WeChat par un internaute témoin de la scène, et le sujet figurait vendredi matin parmi les sujets les plus discutés sur la populaire plateforme de microblogs Weibo.

D'après ce compte-rendu, repris par le quotidien étatique Global Times, une cliente chinoise qui faisait la queue mercredi au Printemps à l'entrée d'un espace Balenciaga s'est insurgée contre des personnes doublant la file d'attente, tandis que son fils venu à sa défense aurait été frappé à terre. Des clients chinois qui s'indignaient de la scène auraient alors été priés par un employé de la marque «de quitter les lieux», selon la même source. Des médias chinois diffusaient une copie d'écran du message WeChat original, des photos et une vidéo censées montrer l'incident, images dont l'AFP n'a pu vérifier l'authenticité.

«Vous pouvez dire au revoir au marché chinois»

Ce récit a suscité un déluge de commentaires furieux sur Weibo, le «Twitter chinois», où des internautes dénoncent le «racisme» dont auraient été victimes les clients chinois, tandis que se propageait un hashtag (consulté 23 millions de fois vendredi) appelant au boycott de Balenciaga. «Les chaussures de Balenciaga sont belles, mais un tel épisode ouvre les yeux. #Boycott de Balenciaga qui discrimine les Chinois», notait un internaute dans un microblog typique. «Qu'est-ce qui vous donne ce sens de supériorité? Est-ce que les Chinois ne gagnent pas assez d'argent? Vous pouvez dire au revoir au marché chinois», fulminait un autre.

Face à ces réactions incendiaires, Balenciaga, marque du groupe de luxe Kering, et le Printemps ont présenté jeudi des excuses contrites, en mandarin et en anglais, sur leurs comptes officiels Weibo respectifs. «Balenciaga regrette l'incident qui a eu lieu (mercredi) dans un grand magasin parisien», «s'excuse sincèrement auprès des clients affectés, et réaffirme son engagement de respecter chaque client de façon égale», a indiqué la marque de luxe. «Nous regrettons profondément l'altercation (...), qui est en stricte contradiction avec l'expérience que nous nous engageons à proposer à nos clients», renchérissait le Printemps, offrant ses «excuses aux clients chinois impliqués» et promettant des «formations supplémentaires» pour ses employés. Des communiqués qui peinaient à apaiser le courroux de nombre d'internautes: «Ces excuses n'ont rien de sincère», jugeait un microblog. La clientèle chinoise, vaste et très dépensière, est cruciale pour l'industrie française du luxe, comme pour les grands magasins parisiens, très appréciés des touristes du géant asiatique.

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • klimonos le 27.04.2018 09:42 Report dénoncer ce commentaire

    C'est pas les chinois qui vont nous apprendre à bien se tenir.

  • martin le 27.04.2018 10:21 Report dénoncer ce commentaire

    le problème c'est pas qui soit chinois mais c'est surement leur comportement qui a amené à une situation difficile .

  • litote le 27.04.2018 09:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Des chinois qui se plaignent de doublage de file??? C’est une seconde nature pour eux en Chine L’arroseur arrose

Les derniers commentaires

  • Angelo51 le 27.04.2018 20:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les Chinois sont des gens super qui ne font jamais de problème. Franchement entre Chinois et Albanais y a pas photo.

  • Coralie le 27.04.2018 16:40 Report dénoncer ce commentaire

    Donc.. Une touriste chinoise, cliente potentielle, a râlé contre des resquilleurs de file d'attente, son fils "aurait été frappé" (preuve ?) donc le reste des touristes auraient râlés encore plus et on leur demande de quitter le magasin (bruit ? etc.). Les Chinois en Chine s'enflamment pour un incident mineur et la France tremble pour son industrie du luxe, mais la Chine qui pille le reste du monde et personne ne dit rien ? Y'a comme qui dirait quelque chose de pourri au royaume du Danemark !!! L'argent est roi mais les valeurs réelles ne comptes plus pour grand chose...

    • modeste75 le 29.04.2018 11:48 Report dénoncer ce commentaire

      evidemment ils mentent : il n y a que vous qui connaissez la verite.Vous etes si superieure !

  • Utilisateur le 27.04.2018 16:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Quelqu’un qui dépasse le chinois qui fait la queue ... du jamais vu car en général c’est les chinois qui dépassent les autres

  • etalors le 27.04.2018 11:56 Report dénoncer ce commentaire

    pffff...tout le monde se fait bousculer, c'est valable pour eux aussi .

    • KevinDeBruyne le 27.04.2018 16:15 Report dénoncer ce commentaire

      On s'en bat les c.......

  • martin le 27.04.2018 10:21 Report dénoncer ce commentaire

    le problème c'est pas qui soit chinois mais c'est surement leur comportement qui a amené à une situation difficile .

    • Mireille D. le 27.04.2018 13:36 Report dénoncer ce commentaire

      Ils ont protesté et ils ont eu raison de protester!

    • Kolkota le 27.04.2018 16:16 Report dénoncer ce commentaire

      Ils étaient en France, ils ont juste voulu montrer leur capacité d'intégration en râlant comme tout le monde.