TÉMOIGNAGE

04 avril 2018 12:05; Act: 04.04.2018 14:50 Print

«J'ai été sauvée par la mort de Maëlys»

L'ex-petite amie du meurtrier de Maëlys avait porté plainte pour «mise en danger de la vie d'autrui avec risque immédiat de mort». En vain. Un mois après, la fillette était tuée.

storybild

Nordahl Lelandais a avoué les meurtres de Maelys et d'Arthur Noyer. (photo: Facebook)

Sur ce sujet

Un mois avant l'enlèvement et le meurtre de la petite Maëlys, une femme avait porté plainte contre Nordahl L. pour «mise en danger de la vie d'autrui avec risque immédiat de mort». Or, à l'époque, rien n'avait été fait contre le trentenaire. Un traitement plus rapide de la gendarmerie et de la justice aurait-il pu éviter la mort de Maëlys? Cette question hante la trentenaire.

Retour en mai 2015. Karine* et Nordahl L. font connaissance via un site de rencontres. Leur passion commune pour les chiens les rapproche, et l'ex-militaire se fait passer pour un «guerrier» qui a fait la légion, ce qui est un mensonge. La jeune femme craque pour lui, il lui fait miroiter le grand amour et lui parle de fonder une famille. Karine finit cependant par découvrir que Nordahl L. la trompe avec d'autres femmes. En décembre 2016, elle met fin à cette relation, mais le trentenaire ne voit pas les choses de cette manière.

Il débarque armé d'un taille-haies

Par le biais de son avocat, Karine raconte son calvaire. «Il l'a giflée violemment. Il ne voulait pas de cette séparation», explique Me Ronald Gallo. Menacée, harcelée, la jeune femme se retrouve un jour nez à nez avec son ex dans une forêt, alors qu'elle promène son chien: il est armé d'un taille-haies. Un jour, Nordahl L. bloque Karine dans la circulation et lui crie: «Ça va être grave pour toi!».

Terrorisée, la femme aujourd'hui âgée de 38 ans dénonce son ex à la gendarmerie, mais on lui répond qu'elle n'a «pas de preuve et qu'il faut même qu'elle arrête de provoquer Nordahl L.», affirme son avocat. Karine persiste et signe. Les gendarmes prennent sa plainte et le parquet qualifie les faits de «mise en danger de la vie d'autrui avec risque immédiat de mort». Cette plainte restera sans suite. Un mois plus tard, à Pont-de-Beauvoisin, Nordahl L. enlève et tue Maëlys.

«Elle a le sentiment d'avoir échappé au pire»

Aujourd'hui, Karine ne peut s'empêcher d'éprouver un sentiment de responsabilité par rapport à ce drame. Elle estime que si sa plainte avait été prise au sérieux, les autorités auraient peut-être pu éviter la mort de la fillette. «Ma cliente a été saisie d'effroi lorsqu'elle a découvert ce qui était reproché à Nordahl L. (...). Elle a le sentiment d'avoir échappé au pire. Elle a d'ailleurs cette phrase terrible: "J'ai été sauvée par la mort de Maëlys"», rapporte Me Gallo.

Le 12 septembre 2017, Karine a déposé une nouvelle plainte contre son ex, cette fois pour atteinte à l'intimité de la vie privée. Elle a en effet découvert que Nordahl L. avait posté sur YouPorn des vidéos de leurs ébats où elle était reconnaissable. «Elle voudrait être reconnue en tant que victime, et pas seulement en tant que témoin dans les affaires criminelles concernant Nordahl L.», conclut son avocat, qui a demandé aux autorités judiciaires de réactiver les plaintes de sa cliente.

*Prénom d'emprunt

(L'essentiel/joc)