En France

21 février 2019 09:18; Act: 21.02.2019 09:47 Print

«J'ai peur pour ma famille» clame le père de Fiona

La condamnation à 20 ans de prison de Cécile Bourgeon, la mère de Fiona, décédée, a été annulée par la justice française. Le corps de la petite fille n'a jamais été retrouvé.

storybild

La sortie de Cécile Bourgeon provoque la colère du père de Fiona. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Le père de la petite Fiona est en colère suite à l'annonce de la justice française d'annuler la condamnation de Cécile Bourgeon. «C’est un coup à péter les plombs!», s'emporte Nicolas Chafoulais, à l'antenne de France Bleu Pays d'Auvergne. La mère de Fiona avait été condamnée en appel à 20 ans de prison pour les coups mortels portés à sa fille ayant entrainé sa mort sans l'intention de la donner en 2013.

«Je ne suis pas à l’abri, si ça lui passe par la tête de venir à Clermont ou même de se pointer devant l’école de ma fille... On fait comment, là? fulmine le père de Fiona. J’ai peur pour toute ma famille. Et je ne sais pas ce qu’elle a dans la tête». Fiona était décédée en 2013 à 5 ans et n'a jamais été retrouvée. «On l’a vu au procès: quelqu’un qui est froid comme ça... Je pense que la population va très mal le prendre de savoir qu’il y a une assassin d’enfant qui se promène juste à côté de chez eux», prévient le père de la petite.

Bien qu'elle soit remise en liberté, Cécile Bourgeon sera à nouveau jugée en appel pour les mêmes faits dans un quatrième procès qui pourrait avoir lieu en juin à Lyon et qui pourrait durer 15 jours selon 20 Minutes. «Je retournerai au prochain procès, c’est sûr», certifie Nicolas Chafoulais. «En tout cas, je n’ai aucun espoir qu’elle nous dise enfin l’endroit où elle a enterré Fiona…», confie ce dernier à 20 Minutes.

(mm/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • briciola le 21.02.2019 09:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    non mais c'est quoi cette histoire de dingue ou est la justce

  • Mère Indignée le 21.02.2019 12:49 Report dénoncer ce commentaire

    Cette femme ne mérite pas d'être libre. N'oublions pas qu'après avoir battu sa fille à mort avec son compagnon de l'époque, elle est allée l'enterrer dans les bois et dès le lendemain a tenté de faire croire à un enlèvement. Je suis désolée mais les 20 ans de prison sont plus que mérité...

  • cristina le 21.02.2019 10:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C est une honte que cette horrible femme sort elle devrait groupir en taule le reste de sa vie

Les derniers commentaires

  • avis le 21.02.2019 19:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C’est une honte !!!

  • kiwi le 21.02.2019 17:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    il n'y a jamais eu de justice,les coupables sont relâchés et les innocents enfermés.

  • Yann L le 21.02.2019 16:09 Report dénoncer ce commentaire

    La Justice en France.

  • Sandra le 21.02.2019 16:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    J’hallucine! C’est la peine de mort pour ceux qui touchent ou tuent les enfants

  • Sowat le 21.02.2019 13:27 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    c'est vraiment n'importe quoi !! Quelle honte !!