«Taxe tampon»

21 octobre 2015 19:44; Act: 22.10.2015 12:59 Print

«J'ai une femme et trois filles, je connais le sujet»

Après avoir été vertement critiqué sur les réseaux sociaux, Christian Eckert s'est défendu d'être un «ignorant» sur l'importance des produits de protection hygiénique, après le refus d'amender la «taxe tampon».

Sur ce sujet

Le Mosellan et secrétaire d'État au Budget, Christian Eckert (socialiste), pris pour cible sur Twitter récemment, s'est défendu dans le journal L'Opinion ce mercredi. En cause, les attaques dont il a fait l'objet après que l'Assemblée nationale a rejeté la demande de députés socialistes d'appliquer un taux de TVA à 5,5% aux produits de protection hygiénique féminine. Cet amendement contre la «taxe tampon» avait pourtant été accepté en commission. Il avait estimé que «les produits d'hygiène ne sont pas exactement des produits de première nécessité».

«J’ai une femme et trois filles, donc un environnement qui connaît le sujet, estime-t-il dans le journal L'Opinion. J’aime bien faire les courses le samedi, je connais la taille, la typologie et la couleur pour chacune d’entre elles. Je sais que pour l’une, c’est avec applicateur, pour l’autre XXL, etc. Je suis vraiment le dernier à pouvoir être taxé de propos ignorants sur le sujet! Ce n’est pas très juste», a-t-il déclaré, ajoutant qu'il a été «blessé» par les critiques.

Mais la décision ne change pas: cette taxe serait néfaste pour le Budget, selon lui. Cela coûterait 50 millions d'euros. Une décision qui a été soutenue par la secrétaire d’État aux Droits des femmes, Pascale Boistard, rappelle Le Lab d'Europe 1: le budget pour le Droit des Femmes est en hausse de 2 millions d'euros en 2016.

(jv/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • S-Dii le 22.10.2015 08:14 Report dénoncer ce commentaire

    Mosellan ? n'était-il pas maire de Trieux = 54640 = 54 = Meurthe-et-Mosellan ? Ah mais oui il est né en Moselle..

  • Aline le 26.10.2015 12:22 Report dénoncer ce commentaire

    Mesdames, essayez la Divacup.... :)

  • inem le 22.10.2015 06:48 Report dénoncer ce commentaire

    A la sécu, quelquefois on rembourse tout et n'importe quoi.Pour une fois que lcette demande parait justifée, elle est balayée d'un revers de main. Le ministe n'a qu'à se fiche le tampon au c.l ? il comprendrait mieux...

Les derniers commentaires

  • Aline le 26.10.2015 12:22 Report dénoncer ce commentaire

    Mesdames, essayez la Divacup.... :)

  • Mikel K. le 22.10.2015 12:10 Report dénoncer ce commentaire

    XXL ouahhhh.....

  • S-Dii le 22.10.2015 08:14 Report dénoncer ce commentaire

    Mosellan ? n'était-il pas maire de Trieux = 54640 = 54 = Meurthe-et-Mosellan ? Ah mais oui il est né en Moselle..

    • La tomate le 22.10.2015 15:24 Report dénoncer ce commentaire

      Oui, on ne devient pas plus intelligent en changeant de département

  • inem le 22.10.2015 06:48 Report dénoncer ce commentaire

    A la sécu, quelquefois on rembourse tout et n'importe quoi.Pour une fois que lcette demande parait justifée, elle est balayée d'un revers de main. Le ministe n'a qu'à se fiche le tampon au c.l ? il comprendrait mieux...

  • seb le 22.10.2015 01:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pourquoi baisser la taxe sur des produits totalement chimiques qui détruisent le corps et de plus qui sont cancérigènes Vive la coupe menstruelle #nappilla