Homosexualité en France

26 novembre 2020 15:01; Act: 26.11.2020 16:47 Print

«Je déchaîne de la haine, car je suis devenu papa»

L'humoriste et présentateur Jarry s'est confié dans un JT en Belgique, sur sa volonté de devenir papa. Une situation compliquée en France face à l'homosexualité.

storybild

L'humoriste français Jarry a reconnu des difficultés par rapport à son envie de devenir papa. (photo: Instagram)

Sur ce sujet
Une faute?

Papa de jumeaux depuis 2016 grâce à une gestation pour autrui (GPA) effectuée à l'étranger, l'humoriste français Jarry a expliqué, mercredi, dans le journal télévisé de RTL en Belgique, toutes les difficultés rencontrées par rapport à son homosexualité.

«J'ai voulu adopter et je me suis rendu compte qu'en France, c'était extrêmement compliqué pour les homosexuels», a-t-il regretté, avec beaucoup d'émotion dans la voix. «Il y a moins de cinq cas par an... Il faut que je me batte pour devenir papa, alors j'ai fait cette GPA (grâce à laquelle ses enfants sont nés d'une mère porteuse). Aujourd'hui, quand je rentre chez moi, et que j'entends "papa", je ne sais pas comment vous dire... mais c'est la plus belle chose au monde».

Au bord des larmes, le présentateur de 43 ans a rappelé que «tous les homosexuels n'ont pas envie d'être papa, mais quand c'est quelque chose en vous et que cela peut vous faire souffrir, vous vous battez pour ça et aujourd'hui de voir qu'il y a des gens qui prennent du temps et de l'énergie pour nous empêcher d'être papa, c'est quelque chose qui m'affecte énormément. Quand on voit le nombre d'enfants qui attendent d'être adoptés... De voir aujourd'hui, qu'en France, je peux déchaîner la haine, parce que je suis devenu papa, c'est...».

Jarry ému aux larmes en évoquant sa paternité

Humoriste, acteur, chroniqueur et désormais animateur, Jarry répondait aux questions de notre journaliste Alix Battard sur le plateau du RTLINFO Avec Vous. Depuis la rentrée, on le retrouve chaque jeudi à 21h25 sur Plug RTL dans le Jarry Show. @jarrytypique @alixbattard

Publiée par RTL Info sur Mercredi 25 novembre 2020

(fl/L'essentiel )

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • popol le 26.11.2020 17:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    un enfant il peut être très heureux avec 2 papas ou avec 2 mamans certains sont malheureux avec un papa et une maman ,nous sommes en 2020 les mentalités évoluent heureusement pas encore assez

  • @Tomek le 26.11.2020 20:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je pensais ça aussi avant. Finalement, avec l'âge, je pense qu'un enfant a besoin d'amour que ce soit d'un papa et d'une maman, ou de deux papas ou de 2 mamans. Peu importe pour autant qu'ils l'aiment et qu'ils fassent ce qu'il faut.

  • Lau le 26.11.2020 21:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le seul risque pour ces enfants nés de cet amour soit disant « déséquilibré », c’est de subir l’échos des paroles d’arriérés, sortant de la bouche de gamins qui auront la tête pleine de propos venimeux, gratuits, et simplets venant tout droit de leurs parents, qui inculqueront dans leur cocon familial « très équilibré », ce qui définit une famille au sens le plus vieillot possible. Si on m’avait donné une petite dose de tout l’amour que ce type porte à l’égard de ses deux enfants, ce n’est certainement pas de la honte que j’aurais pu ressentir, mais de stupeur de constater à quel point on peut juger l’amour, le vrai.

Les derniers commentaires

  • moi le 27.11.2020 15:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Vaut mieux deux papas! Que aucun parents ou des mauvais parents

  • Ecologie humaine le 27.11.2020 12:36 Report dénoncer ce commentaire

    Pourquoi forcer la nature quand elle fonctionne bien? C'est donc cela l'humain 2.0? N'a-t-on pas retenu la leçon avec la gestion des ressources et notre consommation sur Terre? Faut-il que l'on fasse pareil avec l'homme pour pleurer ensuite et prendre conscience?

  • JMLP le 27.11.2020 11:51 Report dénoncer ce commentaire

    De la meme maniere qu'il ne faut pas porter de jugement sur un homosexuel qui voudrait devenir papa, il ne faut pas non plus juger les personnes qui ne voit pas ça d'un bon oeil. On a pas tous eu la meme éducation, et on a pas non plus tous les meme gouts. Il me semble que tout le monde est libre de penser, non ?

  • vision 2022 le 27.11.2020 08:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    et quand papa (ou maman) est alcoolique et / ou violent(e) ça ne vous choque pas? l'équilibre est bon?

    • Le monde à l'envers le 27.11.2020 12:25 Report dénoncer ce commentaire

      C'est quoi le rapport? Êtes-vous en train de dire que la majorité des parents naturels (homme et femme) sont des alcooliques ou violents? Êtes-vous en train de sous-entendre que seuls les homosexuels ferait de bons parents? Vos parents apprécieront!

  • blu le 27.11.2020 08:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et la mère porteuse et abandon des petits au dépit d’un couple homo on en parle ? On trouve ça normal ? Qu’est il normal et naturel dans tout ça. Des enfants ça ne s’abandonnent pas ni s’achètent .... surtout dans des conditions pareilles.

    • Georges Labricot le 27.11.2020 09:13 Report dénoncer ce commentaire

      Exact! Ces femmes pondeuses sont sans coeur, fric fric...voilà à quoi la société est arrivée.

    • berthoo le 27.11.2020 10:36 Report dénoncer ce commentaire

      Ou bien justement ces femmes ont un grand coeur pour un offrir a un couple le bonheur d'avoir sa propre famille...quand au prix que cela coute , cela correspond aux frais d'avocats, d'agences, de soins, de traitements (en général c'est aux états unis que ca se passe et là les frais de santé...) et j'en passe, ces femmes ne vendent pas leurs enfants, ce n est de toutes façons pas comme cela que ca se passe. D'ailleurs les mères "porteuses" ne sont dans la plupart des cas pas non plus mères biologiques puisque les embryons proviennent de dons (comme le don de sperme vous savez)

    • Pas normal le 27.11.2020 12:27 Report dénoncer ce commentaire

      Dans une société où le paraître et l'égo passe avant tout, effectivement on en parlera pas. Et ce n'est pas normal. C'est même très triste d'en arriver à ce point.

    • ah bon le 27.11.2020 16:01 Report dénoncer ce commentaire

      quel est le rapport????