En France

13 septembre 2019 19:26; Act: 13.09.2019 20:24 Print

Jean-​​Marie Le Pen a été mis en examen

L'ancien président du FN a été mis en examen vendredi dans l'affaire des emplois présumés fictifs du parti d'extrême droite au Parlement européen.

storybild

Un préjudice estimé à près de 7 millions d'euros. (photo: AFP/Jacques Demarthon)

Sur ce sujet
Une faute?

L'ancien président du FN Jean-Marie Le Pen a été mis en examen vendredi pour «détournement de fonds publics» et «complicité» de ce délit dans l'affaire des emplois présumés fictifs du parti d'extrême droite au Parlement européen, a appris l'AFP auprès de ses avocats.

Le cofondateur du parti, rebaptisé Rassemblement national (RN), a été interrogé pendant plus de quatre heures par les juges d'instruction parisiens Claire Thépaut et Dominique Blanc sur les emplois de trois de ses assistants, selon ses avocats. M. Le Pen, 91 ans, «est très fatigué par tout ceci», a déclaré Me Frédéric Joachim.

Un préjudice estimé à près de 7 millions d'euros

«C'est une affaire de toute évidence politique voire politicienne», a-t-il poursuivi, dénonçant une «incursion du pouvoir judiciaire dans le pouvoir législatif». Déjà convoqué le 11 avril dans cette affaire, M. Le Pen, qui a présidé le parti frontiste de 1972 à 2011, avait refusé de se rendre chez les juges, se considérant encore protégé par son immunité d'eurodéputé. Cette dernière avait pourtant été levée par le Parlement européen, à la demande de la justice française, le 12 mars.

Les magistrats instructeurs soupçonnent le RN et ses dirigeants d'avoir mis en place «de manière concertée et délibérée» un «système de détournement» des enveloppes allouées par l'UE à chaque député pour rémunérer des collaborateurs parlementaires, afin de permettre au parti de faire des économies sur ses salaires. Le préjudice a été estimé par le Parlement européen à près de 7 millions d'euros pour la période 2009-2017.

Dans ce dossier, une vingtaine de mises en examen ont été prononcées, dont celle de Marine Le Pen, présidente du RN et fille de M. Le Pen, l'ex-compagnon de cette dernière Louis Aliot ou encore le trésorier du parti Wallerand de Saint-Just, pour «détournement de fonds publics» ou complicité. Le parti a lui aussi été mis en examen dans cette affaire.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Abalus le 14.09.2019 07:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    décidément la justice en France ne rigole plus

  • Anonymous le 14.09.2019 09:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ca dépend pour qui!!

  • Ben-J le 14.09.2019 10:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le pauvre homme, au dessus de 90ans c’est de l’acharnement

Les derniers commentaires

  • Ben-J le 14.09.2019 10:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le pauvre homme, au dessus de 90ans c’est de l’acharnement

    • Nimp le 14.09.2019 22:07 Report dénoncer ce commentaire

      C est quoi la limite d age où on laisse tout faire sans être inquiété ???

  • Anonymous le 14.09.2019 09:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ca dépend pour qui!!

  • Abalus le 14.09.2019 07:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    décidément la justice en France ne rigole plus