Meurtre d'Alexia

13 mars 2019 12:48; Act: 13.03.2019 14:19 Print

Jonathann Daval avoue avoir frappé son épouse

Lors d'une reconstitution sur les lieux du drame, le mari d'Alexia a avoué des «violences volontaires».

storybild

Depuis son arrestation en janvier 2018, Jonathann Daval a changé plusieurs fois sa version des faits.

Sur ce sujet
Une faute?

Soupçonné d'avoir tué sa femme Alexia en octobre 2017, Jonathann Daval a été conduit mardi à son domicile de Gray (Est de la France). Il s'agissait d'y faire des constatations en lien avec la dernière audition du trentenaire, fin janvier, devant le juge d'instruction. Lors de cet entretien, le suspect avait enfin livré des indications plus précises sur les circonstances du drame, rapporte France 3. «Le juge voulait pouvoir confronter certains éléments des faits à la configuration des lieux», a expliqué le procureur de la République à Besançon, Étienne Manteaux.

Depuis son arrestation en janvier 2018, Jonathann Daval n'avait cessé d'évoquer «des violences ayant entraîné la mort sans intention de la donner, une mort accidentelle». Le mari d'Alexia semble avoir changé sa version des faits, puisqu'il admet désormais «plus de violences volontaires de sa part», a indiqué le magistrat. Lors de son retour sur les lieux du crime, Jonathann Daval se serait montré coopératif avec la justice. Accompagné d'un de ses avocats, le trentenaire a répondu aux questions du juge d'instruction et raconté comment s'était déroulée la dispute avec son épouse.

Jonathann Daval a changé maintes et maintes fois de version depuis la mort d'Alexia. Après avoir joué les maris éplorés pendant trois mois, il avait avoué l'avoir tuée, mais assuré qu'il s'agissait d'un accident. En juin 2018, le trentenaire avait fait une spectaculaire volte-face, accusant son beau-frère d'avoir étranglé la victime et évoquant un «complot familial» pour étouffer l'affaire. Finalement, après une confrontation avec sa belle-mère, Jonathann D. avait fini par craquer et revenir sur sa première version. Il a, cependant, toujours nié avoir tenté de brûler le corps de sa femme.

(L'essentiel/joc)