Décès de Giscard d’Estaing

03 décembre 2020 13:18; Act: 03.12.2020 13:45 Print

Juncker salue les «talents de fédérateur» de VGE

LUXEMBOURG - Le Luxembourgeois a salué, jeudi, «le bilan impressionnant d’intelligence, de perspicacité et d’une grande ambition pour le continent» de l'ancien président français.

storybild

Les deux hommes se sont régulièrement croisés, comme ici aux obsèques de l'ex-chancelier allemand, Helmut Schmidt. (photo: AFP/Tobias Schwarz)

Sur ce sujet
Une faute?

Les deux dirigeants n'étaient «pas intimes» et se sont rencontrés dans les cercles européens, à partir de 1991, a raconté le Luxembourgeois, Premier ministre du Grand-Duché, de 1995 à 2013, avant d'être nommé à la tête de la Commission européenne.

«Nos idées se sont rapprochées au fil des années. Il n’était pas stupidement idéologique et a peu à peu abandonné son approche néolibérale», a-t-il raconté au cours de cet entretien à l'AFP, accordé depuis son domicile à Capellen, dans la périphérie de Luxembourg-Ville.

Jean-Claude Juncker a insisté sur les «talents de fédérateur» de Valéry Giscard d’Estaing, en sa capacité de président de la Convention pour l’avenir de l’Europe qui, au début des années 2000, devait mener vers une constitution européenne. Le projet a été rejeté par la France et les Pays-Bas en 2005, mais «l’essentiel des propositions se retrouvent dans le traité de Lisbonne» qui régit aujourd’hui l’Union européenne, a-t-il rappelé.

«En France, il a été à l’origine de mesures que les jeunes tiennent pour éternelles comme le droit au divorce, le droit de l’avortement… ou le TGV», a-t-il ajouté.

(L'essentiel/AFP)