Politique française

28 novembre 2021 11:08; Act: 28.11.2021 14:08 Print

L’affaire Hulot frappe la campagne de Jadot

Matthieu Orphelin, porte-parole de Yannick Jadot et proche de l’ancien ministre Nicolas Hulot accusé de viol et agressions sexuelles, a été mis «en retrait de ses responsabilités».

storybild

Matthieu Orphelin, porte-parole du candidat écologiste à la présidentielle Yannick Jadot (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

L’affaire Nicolas Hulot a provoqué un séisme chez les écologistes samedi, avec l’annonce du départ de Matthieu Orphelin, pièce maîtresse de la campagne présidentielle de Yannick Jadot. Le directeur de campagne du candidat EELV Mounir Satouri a annoncé samedi à l’AFP la décision de «mettre en retrait» Matthieu Orphelin «de ses responsabilités de porte-parole dans la campagne présidentielle écologiste».

«La sérénité nécessaire à l’exercice de ses fonctions n’est plus possible suite aux révélations d’Envoyé spécial», a expliqué Mounir Satouri dans un communiqué, en référence aux nouvelles accusations d’agressions sexuelles et de viol portées contre l’ancien ministre de la Transition écologique et solidaire Nicolas Hulot.

Le député Matthieu Orphelin, un proche de Nicolas Hulot qui était au cœur de la communication de la campagne présidentielle, a dit avoir été informé par Yannick Jadot de sa «mise en retrait d’office» une heure avant que l’information ne soit rendue publique. Il a affirmé, dans un communiqué, prendre acte de cette décision «et du motif utilisé».

Mais il a mis les pieds dans le plat, évoquant clairement des «tensions internes». «Je ne suis pas dupe», a-t-il ajouté, expliquant avoir «signifié à Yannick Jadot cette semaine» son souhait de «mettre fin» à ses fonctions «compte tenu des difficultés de la campagne et de (sa) non-adhésion à ses choix stratégiques». Il regrette une «absence de mobilisation sur les jeunes, absence de considération pour la dynamique de la primaire populaire».

Concernant Nicolas Hulot, Matthieu Orphelin insiste: «Je redis que je n’ai jamais couvert le moindre agissement répréhensible de Nicolas Hulot et que mon soutien est entier pour ses victimes».

«Plein d’interrogations»

Les témoignages révélés par l’émission Envoyé spécial alimentent «plein d’interrogations depuis quelques jours sur l’état de la réalité de ce que savaient les proches» de Nicolas Hulot, a précisé Mounir Satouri à l’AFP. C’est pourquoi il a été jugé «opportun de libérer» Matthieu Orphelin de ses responsabilités et «le laisser libre de ses réponses et de sa communication».

Le parquet de Paris a ouvert vendredi une enquête préliminaire après la diffusion d’une enquête de France 2. Nicolas Hulot avait annoncé dès mercredi, veille de la diffusion, quitter «définitivement» la vie publique, pour protéger ses proches et sa Fondation des retombées d’un «lynchage». Au total, ce sont au moins six femmes, dont l’une mineure au moment des faits, qui le mettent en cause.

Trois témoignent dans Envoyé Spécial pour des faits qui auraient eu lieu entre 1989 et 2001, et sont donc prescrits. L’enquête télévisée comprend aussi le témoignage de la militante écologiste Claire Nouvian et revient sur la plainte pour viol déposée en 2008 par Pascale Mitterrand, petite-fille de l’ancien président, classée sans suite car les faits étaient prescrits.

Témoignage supplémentaire, une ex-militante d’EELV, Pauline Lavaud, a raconté vendredi sur BFMTV avoir été écartée de la campagne de Nicolas Hulot pour la primaire interne du parti en 2011 parce qu’elle «l’excitait trop». Dans le sillage de ces déclarations, le collectif Pouvoir féministe a demandé des comptes via Twitter à EELV sur «l’identité des personnes qui ont écarté Pauline Lavaud» et à Matthieu Orphelin pour savoir s’il «ignorait» cela.

Au sein même d’EELV, la porte-parole pour l’Île-de-France Raphaëlle Rémy-Leleu a affirmé vendredi sur BFMTV croire «les femmes qui témoignent». «Et, plus encore, je crois que les responsables politiques qui, en 2018 (lors des premières accusations, NDLR), ont soutenu Nicolas Hulot sans sourciller, sans chercher à s’interroger sur la parole d’une victime, devraient être interrogés aujourd’hui sur leurs responsabilités», a-t-elle tancé. Ainsi, Claire Nouvian a raconté dans Envoyé Spécial avoir été mise en garde par l’entourage «politique» de Nicolas Hulot en 2008, avant le tournage d’un épisode de l’émission Ushuaïa, sur son comportement vis-à-vis des femmes. Elle n’a cependant cité personne nommément.

Cette mise à l’écart de Matthieu Oprhelin à cinq mois de la présidentielle est un coup dur pour Yannick Jadot, qui reste sous les 10% dans les sondages et ne parvient pas à prendre le large face à ses concurrents à gauche, Jean-Luc Mélenchon (LFI) et Anne Hidalgo (PS). Samedi soir, il a réaffirmé, par la voix de Mounir Satouri, son «total soutien aux victimes» et salué «le courage extraordinaire des femmes qui ont témoigné».

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Léon le 28.11.2021 12:44 Report dénoncer ce commentaire

    Dans la politique il y a beaucoup de DSK.

  • duvaro le 28.11.2021 13:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pauvre petit Jadot, il va finir à 2%, ce que je lui souhaite de tout cœur !

  • lea le 28.11.2021 17:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Regardez vos commentaires ! La présomption d’innocence existe. Prouvez la culpabilité. Les médias sont devenus avocats juges et bourreaux. Et vous entrer dans le jeu sans réfléchir.

Les derniers commentaires

  • nohumanhater le 28.11.2021 23:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Maintenant si tu connais quelqu’un qui est suspecté de quelque chose il fait démissionner! Mais n’importe quoi.

  • marredescommentaires le 28.11.2021 21:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Vous avez vu le reportage sur France 2? Une honte, une femme de 49 ans qui dit être traumatisée depuis 30 pour ce qui est ni plus ni moins qu’une tentative de drague pas très fine je l’avoue. Il ne s’est rien passé. Puis une autre femme qui raconte qu’elle aurait eu droit dans un taxi à un rapprochement non réciproque. C’est cela la tentative de viol en 2021? Je plains les hommes, mais certainement pas ces femmes. C’est juste pour se rendre intéressante, raconter ses histoires 30 ans après.

  • sarapapillon le 28.11.2021 20:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les agressions sexuels de Hulot ne datent pas d’hier!!!! Ça fait 35 ans que ça dure!!! Dans n’importe quel domaine il y a des agressions et viols sexuels!! Ça a toujours existé et ça existera toujours! Les pervers sont toujours présents, il n’y a pas de profils types!

  • Republique bananière le 28.11.2021 20:27 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C’est incroyable toutes ces « révélations » à chaque fois quelques mois avant les élections! Bizarrement toujours contre les candidats favoris ou qui font peur

  • Sniper le 28.11.2021 20:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @ Pauline on parle bien du même Hulot ? Pour info le mec faisait la morale sur l’écologie tout en roulant avec un Cayenne, un bateau avec moteur hyper polluant etc …