Longévité record

16 septembre 2019 07:16; Act: 16.09.2019 10:24 Print

L'âge de Jeanne Calment validé par une étude

La personne décédée en 1997 était bien Jeanne Calment, 122 ans, selon une étude publiée lundi et visant à démonter une théorie du complot faisant état d'une supercherie.

storybild

Jeanne Calment est décédée en 1997 à l'âge de 122 ans. (photo: AFP/Georges Gobet)

Sur ce sujet
Une faute?

Le record de longévité de Jeanne Calment, officiellement décédée à 122 ans en 1997, est bien valide, affirme une étude publiée lundi, qui réfute l'hypothèse d'une supercherie. L'idée que la Française, devenue mondialement célèbre à la fin du XXe siècle en raison de son âge extraordinaire, n'était pas Jeanne mais sa fille unique Yvonne Calment, qui se serait substituée à elle en 1934, est «sans fondement», affirment les chercheurs suisses et français qui cosignent ce travail dans le «Journal of Gerontology».

Cette thèse russe, publiée en décembre dernier, avait provoqué un vif intérêt, mais aussi une controverse. Le gérontologue Valeri Novosselov et le mathématicien Nikolaï Zak affirmaient que la vieille dame décédée en 1997 était en fait Yvonne Calment, 99 ans, qui aurait vécu pendant 63 ans sous l'identité de sa mère, afin d'éviter les droits de succession. Pour infirmer cette «théorie du complot», les auteurs ont exhumé plusieurs documents historiques, dont un article paru dans la presse locale en 1934 à Arles (où vivait Jeanne Calment) attestant qu'une «foule particulièrement nombreuse» avait assisté aux obsèques de sa fille Yvonne, 36 ans. Difficile d'imaginer que ces témoins n'aient rien remarqué de la supercherie, «à moins d'accepter l'idée de la complicité de dizaines de personnes» dans cette fraude, soulignent les chercheurs.

Une possibilité statistique

Ils ont également retrouvé plusieurs documents attestant qu'Yvonne était malade depuis plusieurs années, mais aucun qui accréditerait l'idée que Jeanne aurait été malade avant 1934. En outre, un acte notarié datant de 1926 montre que Nicolas Calment, le père de Jeanne, avait légué tous ses biens à ses enfants avant son décès, ce qui met à mal la thèse des chercheurs russes selon laquelle Yvonne aurait voulu éviter de payer deux fois des droits de succession. «Tous les documents trouvés vont à l'encontre de la thèse russe», selon l'un des auteurs de l'étude, le démographe Jean-Marie Robine. Ce dernier avait validé à l'époque le record de longévité de Jeanne Calment, qu'il explique par «un mélange de bon patrimoine génétique et de chance».

L'étude publiée lundi s'attaque également à un autre argument des chercheurs russes, qui estimaient statistiquement impossible qu'un être humain puisse vivre 122 ans. En étudiant la longévité de toutes les personnes nées en France en 1875 et en 1903, les chercheurs ont calculé qu'un centenaire avait une chance sur 10 millions d'atteindre l'âge de 122 ans. «Une probabilité certes mince, mais qui est loin de faire de Mme Calment une impossibilité statistique», selon un des coauteurs de l'étude, le Dr François Herrmann, gériatre aux Hôpitaux universitaires de Genève.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.