Restauration de Notre-Dame

14 novembre 2019 12:40; Act: 14.11.2019 14:04 Print

L'architecte en chef n'a qu'à «fermer sa gueule»

La remise en état de la cathédrale Notre-Dame de Paris donne lieu à de grosses tensions entre les responsables de sa restauration.

Sur ce sujet
Une faute?

Le représentant du président français, Emmanuel Macron, pour piloter la restauration de la cathédrale Notre-Dame de Paris, ravagée en avril par un incendie, s'en est pris vertement, mercredi, à l'architecte du monument, le priant de «fermer sa gueule».

L'architecte en chef de Notre-Dame, Philippe Villeneuve, s'était prononcé en juin pour une restauration à l'identique de la flèche édifiée par Eugène Viollet-le-Duc en 1859, qui s'était effondrée lors du spectaculaire incendie du 15 avril. Alors qu'Emmanuel Macron, au contraire, souhaite inscrire un «geste contemporain» sur l'édifice.

Un fort agacement

«Je suis dans la restauration de ce qui existe», avait expliqué Philippe Villeneuve, mi-octobre, sur la radio RTL. «Le futur c'est soit je restaure à l'identique, ça sera moi, soit on fait une flèche contemporaine et ça sera un autre», avait ajouté l'architecte qui s'occupe de la cathédrale depuis 2013.

Interrogé mercredi par une commission parlementaire, le général Jean-Louis Georgelin, un ancien chef d'état-major des armées françaises missionné par le président pour diriger la reconstruction de la cathédrale, n'a pas caché son agacement face à la position de M. Villeneuve.

«La cathédrale est toujours en état de péril»

«Quant à l'architecte en chef, je lui ai déjà expliqué qu'il ferme sa gueule et que nous avancions en sagesse pour que nous puissions sereinement faire le meilleur choix pour Notre-Dame, pour Paris, pour le monde», a lancé le général, soulignant que la question de la flèche sera discutée début 2021. Il a par ailleurs confirmé l'objectif de cinq ans de travaux fixé par le chef de l'État pour la restauration de la célèbre cathédrale gothique, dont la construction avait commencé au XIIe siècle.

«La cathédrale est toujours en état de péril», a-t-il prévenu. «La phase de sécurisation de l'édifice n'est pas terminée. Elle ne sera terminée que quand l'ancien échafaudage de la flèche aura pu être démonté». Avec l'arrivée de l'hiver, «nous ne sommes pas à l'abri d'un fort coup de vent qui pourrait déstabiliser cet échafaudage», a aussi souligné le général.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Francky le 14.11.2019 13:03 Report dénoncer ce commentaire

    Moi je vote pour poser une piscine sur le toit, et une grande cascade d'eau sur la façade, ça donnera une touche moderne et de sécurité en cas de nouvelle incendie

  • Grand Maître le 14.11.2019 15:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et voilà Macron passe au dessus des autres en voulant faire ce qu'il veut même pour un monument national c'est encore lui qui décide. On appelle ça comment dans des pays où une seule personne dirige et les autres doivent la fermer?? !!! Mais là c'est grave !

  • Ah quand meme!! le 14.11.2019 13:48 Report dénoncer ce commentaire

    "le meilleur choix pour Notre-Dame, pour Paris, pour le monde..." le monde, le monde faut pas pousser non plus ok c'est un bel édifice, mais franchement de la a l'associer a qq chose qui toucherait "le monde" faut pas pousser non plus!! Un peu d'humilité!

Les derniers commentaires

  • Vive Macron le 15.11.2019 17:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    1) "fermer sa gu...." ne vient pas du président Macron. 2) Avec la crise des gilets jaunes, il a été à la rencontre des français lors de réunions dans les villes. Si vous aviez quelque chose d'intelligent à lui dire il fallait aller à sa rencontre ! sinon...

  • administrateur le 15.11.2019 09:09 Report dénoncer ce commentaire

    «fermer sa gueule» ... La méthode Macron réduite à sa plus simple expression ...

  • Nico57 le 15.11.2019 07:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    L’atomium? Jamais entendu parler c’est quoi une centrale nucléaire ??

  • pipokar le 14.11.2019 21:34 Report dénoncer ce commentaire

    C'est comme ça qu'il faut parler aux français Gilets jaune , l'architecte n'a aucun courage mis a part donner son avis puisque l'argent est là pour payer des sommes astronomique et quand je vois les commentaires c'est toujours la faute à Macron ,il n'y a pas que cet abrutis qui doit la fermer ...

  • amg54 le 14.11.2019 18:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    J’aime