Du Bataclan à l’Italie

01 août 2020 10:39; Act: 01.08.2020 10:47 Print

L’enquête qui a mené les policiers au Banksy volé

Une œuvre de Banksy, peinte sur le Bataclan à Paris en hommage aux victimes des attentats de 2015, a été retrouvée en Italie un an et demi après son vol.

storybild

À l’heure actuelle, la porte la «jeune fille triste», remise à la France par les autorités italiennes, a été placée sous scellé et sous haute surveillance dans les locaux de la police judiciaire parisienne. (Photo Filippo MONTEFORTE / AFP) (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Une disqueuse volée en Isère, dans le centre-est de la France, de la vidéo surveillance, des écoutes, des suspects bavards…: voici comment «la jeune fille triste» du street artist Banksy, peinte sur une porte du Bataclan à Paris en hommage aux victimes des attentats de 2015, a été retrouvée en Italie un an et demi après son vol. Dans la nuit du 25 au 26 janvier 2019 à 4 heures du matin, trois hommes, capuche sur la tête et masque sur le visage, découpent à la disqueuse une porte du Bataclan. Ce n’est pas n’importe quelle porte.

Il s’agit de la porte arrière de la salle de spectacle parisienne le Bataclan sur laquelle le street artiste Banksy a peint «the sad young girl» (la jeune fille triste) en hommage aux 90 personnes tuées le 13 novembre 2015 lors d’un concert dans ce lieu, au cours d’une série d’attaques jihadistes à Paris et Saint-Denis, dans la périphérie de la capitale, qui ont fait 130 morts au total ce soir-là.

«Une enquête importante»

L’opération n’aura duré que quelques minutes. Les trois voleurs embarquent la porte dans une camionnette Citroën dont la plaque d’immatriculation a été dissimulée, selon les images de vidéo surveillance recueillies par les policiers chargés des investigations. «C’était une enquête importante pour eux», souligne une source proche du dossier qui raconte à l’AFP le déroulé des recherches, «certains avaient effectué les constatations au Bataclan lors des attentats». Un travail sur la téléphonie fait «borner» des téléphones au Bataclan puis sur le trajet de la fourgonnette suivie grâce à la vidéo surveillance. Les numéros sont mis sur écoute.

Un an plus tard, les gendarmes interpellent trois hommes suspectés de cambriolage dans un magasin de bricolage en Isère. Des faits qui remontent à quelques jours avant le vol du Bataclan. Une disqueuse fait partie des objets volés. L’un des suspects se vante d’avoir participé à un vol à Paris. Le lien est alors fait entre ces suspects et le vol de «la jeune fille triste». Une mise sur écoute et une surveillance permettent d’identifier trois receleurs. Les enquêteurs apprennent ainsi que l’œuvre de Banksy a voyagé en Isère, puis dans le sud de la France, puis en Italie.

«Pour sa maison»

En Italie, elle est d’abord stockée dans un hôtel de Tortoreto, dans la région des Abruzzes (centre), puis l’établissement effectuant des travaux, elle est transférée dans une ferme de Sant’Omero, à une quinzaine de kilomètres. Le propriétaire de l’hôtel, connaissance d’un des receleurs présumés, Mehdi Meftah, dira qu’il ne savait pas ce que contenait ce paquet encombrant.

Les enquêteurs décident alors d’interpeller toute la bande. L’opération est malheureusement stoppée pour cause de confinement, explique la source proche de l’enquête. Le 10 juin, l’œuvre est saisie dans les Abruzzes lors d’une opération commune avec la police italienne. La publicité faite autour de la saisie oblige à accélérer les interpellations. Dans les jours qui suivent, neuf personnes sont interpellées en France.

«Autant revendre la Joconde»

Deux personnes ont été mises en examen et écrouées du chef de vol en bande organisée et quatre autres pour recel de vol en bande organisée, dont Mehdi Meftah. Cet homme âgé de 39 ans, physique de boxeur aux bras tatoués, est le créateur d’une marque de T-shirt de luxe appelée «BL1.D» dont la particularité est de coudre un véritable lingot d’or 18 carats sur l’encolure. Il est soupçonné d’être le commanditaire du vol. «Ses complices disent qu’il voulait garder la porte pour une de ses maisons qu’il aménage», selon la source proche de l’enquête qui reconnaît que ce type d’œuvre «est difficilement revendable».

«Autant revendre la Joconde», selon son avocat Maître Yves Sauvayre, cité par le Journal du dimanche et qui dément le rôle de commanditaire de son client. «Il a été mis devant le fait accompli. Il a accepté cette porte pour dépanner d’anciennes connaissances du temps des vaches maigres. Il n’a pas versé un sou», a-t-il assuré. À l’heure actuelle, la porte la «jeune fille triste», remise à la France par les autorités italiennes, a été placée sous scellé et sous haute surveillance dans les locaux de la police judiciaire parisienne.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • @Italo Fiero le 01.08.2020 13:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    En fait c'est Léonard de Vinci qui l'a apporté en France quand il s'est installé au Clos Lucé..

  • Edy le 01.08.2020 13:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Excact

  • Italo Fiero le 01.08.2020 11:15 Report dénoncer ce commentaire

    non, pas revendre la Joconde, mais la restituer à l'Italie

Les derniers commentaires

  • Fredos le 01.08.2020 14:25 Report dénoncer ce commentaire

    Toujours les mêmes...

  • pralin le 01.08.2020 13:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    De Vinci l’a offert à François 1er .

  • Edy le 01.08.2020 13:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Excact

  • @Italo Fiero le 01.08.2020 13:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    En fait c'est Léonard de Vinci qui l'a apporté en France quand il s'est installé au Clos Lucé..

  • Italo Fiero le 01.08.2020 11:15 Report dénoncer ce commentaire

    non, pas revendre la Joconde, mais la restituer à l'Italie

    • Sinagotin. le 01.08.2020 14:54 Report dénoncer ce commentaire

      Quand une Ferrari est vendue en France il faut aussi la rendre à l'Italie ? Et les pâtes aussi?