Scandale

13 juin 2019 21:29; Act: 14.06.2019 10:32 Print

La compagnie casse son fauteuil et s'en moque

Un sportif handicapé français a connu une «drôle» de mésaventure aérienne. Il demande réparation. Vainement pour l'instant.

storybild

David Toupé excelle dans le parabadminton (image Facebook).

Sur ce sujet
Une faute?

L'affaire commence à prendre une envergure internationale sur Facebook. David Toupé (42 ans), Breton et fier de l'être, est un joueur de badminton français devenu paraplégique à la suite d'un grave accident de ski, en 2003. Il était alors considéré comme un espoir du badminton français, voire européen.

«Je ne pensais pas reprendre le badminton après cet accident, mais j'ai découvert des gars au centre de rééducation à Garches qui jouaient au parabadminton. Je m'y suis mis moi aussi». Avec un certain bonheur, puisque le Rennois est déjà nonuple champion de France de la spécialité. Il peut aussi se targuer d'un palmarès enviable à l'échelon mondial.

«Il était vrillé, irréparable»

David Toupé vient pourtant de connaître une «drôle» de mésaventure en voyageant outre-Atlantique pour les besoins de sa carrière sportive. Il l'a exposée publiquement sur Facebook. Voici son message en substance: «Bonjour. J'ai utilisé Air Canada il y a 3 semaines! Je suis en fauteuil roulant joueur international de parabadminton et lorsque j'ai récupéré mon fauteuil roulant de sport il était vrillé, irréparable!! C'est mon outil de travail et au-delà de ça, mon fauteuil m'est indispensable pour bouger... ce n'est pas un bagage c'est bien une continué de ma personne!! Après trois mails de réclamation je n'ai aucune réponse d'Air Canada... je suis en pleine sélection et préparation des Jeux paralympiques pour représenter l'équipe de France à Tokyo 2020 et à ce jour je ne suis plus en capacité de m'entraîner et d'être performant. Une honte!!».

«Envoyez-nous un message privé»

Via son service de communication, la compagnie aérienne a tout de même réagi. Mais plutôt laconiquement. Comme si elle voulait étouffer l'affaire: «Nous sommes désolés d'apprendre que votre dernière expérience de vol avec nous n'ait pas été à la hauteur de vos attentes et de nos standards de qualité. Nous apprécions le temps que vous avez pris pour nous faire parvenir ces commentaires. Nous vous invitons à nous envoyer un message privé avec plus d'information pour qu'on puisse mieux vous assister. Cordialement, Air Canada Médias Sociaux/Arthur».

Affaire à suivre, comme on dit, mais sur ce coup-là, force est de constater qu'Air Canada ne vole pas très haut...

(L'essentiel)