Affaire Benalla

29 juillet 2018 14:46; Act: 30.07.2018 11:23 Print

La cote de Macron reste au beau fixe en France

L'affaire qui agite l’Élysée depuis la mi-juillet n'aura pas tellement entaché la cote de popularité du président français. Il ne perd qu'un point en juillet, à 39%.

Sur ce sujet
Une faute?

La cote de popularité du président français Emmanuel Macron a reculé d'un point en juillet, à 39% de satisfaits, un plus bas depuis son accession à l’Élysée. Le sondage Ifop suggère que l'opinion publique n'a pas été indifférente aux remous liés à l'affaire Benalla. Si ce recul ne s'avère pas significatif, puisqu'il se situe dans la marge d'erreur, il porte à onze points l'érosion cumulée de la proportion de Français satisfaits de l'action du chef de l’État depuis le mois de janvier.

L'analyse plus détaillée des réponses des personnes interrogées laisse supposer que l'affaire Benalla a joué. La cote de popularité du chef de l’État atteignait 41% dans la vague du 18-19 juillet, avant les révélations du Monde, mais est passée à 37% dans la vague réalisée cette semaine, du 25 au 27 juillet. La cote de popularité du premier ministre français, Édouard Philippe, est également au plus bas depuis sa nomination, à 41%, avec un recul d'un point par rapport au mois de juin.

En progression chez Harris Interactive

Ce sondage a été réalisé en ligne du 18 et 27 juillet auprès d'un échantillon de 1981 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. Pour un échantillon de cette taille, la marge d'erreur pour des résultats de 40% est de plus ou moins 2,2 points, précise l'Ifop.

Selon une autre enquête réalisée par Harris Interactive pour Délits d'opinion et publiée samedi, 42% des Français font confiance à Emmanuel Macron pour mener une bonne politique pour la France, soit une progression de deux points de la cote de confiance d'Emmanuel Macron en juillet. Ce sondage n'a pas mis en évidence d'impact de l'affaire Benalla sur le chef de l’État, mais Harris Interactive a précisé que «la mesure actuelle n'anticipe pas les mouvements d'opinion pouvant s'opérer dans les mois à venir».

Alexandre Benalla, ex-collaborateur du président est accusé d'avoir commis des violences le 1er mai à Paris. Le gouvernement, la majorité présidentielle et Alexandre Benalla lui-même ont dénoncé à plusieurs reprises un «déferlement médiatique et politique» voire une «instrumentalisation politique» de ce dossier dans le but d'atteindre Emmanuel Macron.

(L'essentiel/ats)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Jamais contents le 29.07.2018 15:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    On dirait que les Français ne sont jamais contents mais on ne peut pas organiser des élections tous les ans non plus! Sinon c'est vrai que c'est bien étrange que la France qui se veut démocratique ne propose pas le mode de scrutin à la proportionnelle comme partout ailleurs en Europe!

  • Max le 29.07.2018 15:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    les sondages c'est comme les montages vidéo, plus personne n'y croit depuis longtemps.

  • @allo la terre ! le 29.07.2018 18:47 Report dénoncer ce commentaire

    Comme partout les médias traditionnels jouent un peu les charognards parfois, pas seulement en Amérique mais aussi chez nous, c'est intolérable!

Les derniers commentaires

  • Sonde-aasch le 30.07.2018 12:01 Report dénoncer ce commentaire

    Moi j'aime bien le titre "la cote reste au beau fixe", alors que les sondages n'arrêtent pas de dégringoler... un vrai petit bijou de manipulation!

    • Quel naïf !!! le 30.07.2018 13:40 Report dénoncer ce commentaire

      Et vous vous laissez manipuler par des médias et aussi par des sources qui ne sont pas fiables ??? Si les sondages sont faits en demandant seulement à l'extrême-gauche et à l'extrême-droite, c'est sûr que les sondages dégringolent. Que vous êtes naïf, ne vous laisser pas manipuler ainsi !!!

    • N'imp' le 30.07.2018 13:48 Report dénoncer ce commentaire

      Les instituts de sondage sont prêts à tout pour déstabiliser le pays, honnêtement, c'est eux qui nous manipulent, vous ne le voyez donc pas? Arrêtez de croire à ces instituts et croyez plutôt le Président français!

    • Quels sondages? le 30.07.2018 13:54 Report dénoncer ce commentaire

      Quels sondages au fait? Des sondages faits pour nous faire croire que le Président est en difficulté? D'où viennent ces sondages manipulés pour nuire à Macron? A méditer

  • Complot gauchiste le 30.07.2018 11:40 Report dénoncer ce commentaire

    L'extrême-gauche et Mélenchon ne reculeront devant rien pour faire tomber Macron, dès le premier tour déjà ils ont refusé de reconnaître sa victoire et en plus ils sont jaloux que la Russie finance l'extrême-droite du FN alors que pendant toute l'époque soviétique la Russie finançait exclusivement l'extrême-gauche!

    • Revanchards le 30.07.2018 12:05 Report dénoncer ce commentaire

      L'extrême-gauche ce sont beaucoup de vieux revanchards et sans doute les pires ennemis de Macron, pire encore que l'extrême-droite de Marine Le Pen même si elle est financée par Moscou ... C'est pour ça qu'ils ont envoyé des provocateurs à cette manif' pour piéger Macron!

  • tumuc le 30.07.2018 11:07 Report dénoncer ce commentaire

    Regardez plusieurs sondages et vous verrez que sa cote n a jamais aussi basse ...

    • Médias charognards le 30.07.2018 12:08 Report dénoncer ce commentaire

      Les médias ne s'arrêtent devant rien pour saper l'autorité du Président, c'est inacceptable car il est largement élu pour 5 ans et il sera réélu c'est sûr!

  • djodjodjo57 le 30.07.2018 10:09 Report dénoncer ce commentaire

    Vous pouvez mettre n'importe qui président, certains français ne seront de toute façon pas contents.

    • @dj57 le 30.07.2018 11:56 Report dénoncer ce commentaire

      Heureusement que certains français ne soient pas des "béni-oui-oui".

  • jeryH le 30.07.2018 09:57 Report dénoncer ce commentaire

    De mon point l'affaire est simple. Macron se cherche un monsieur sécurité en dehors du périmètre officiel (policiers) et trouve Benalla. A priori, le type est bon et fait le job mais cela crée des jalousies. Il est à la manif du 1er mai en tant qu'observateur et faute par excès de zèle et par énervement de s'être ramassé des bouteilles à la gueule et usurpation du statut de policier (Les fringues lui sont données par les policiers). Bref, la vidéo est envoyée au journaux et c'est le gros merdier que l'extrême gauche et droite reprennent à leur sauce en criant au scandale d'Etat. Calme!