En France

31 mars 2018 11:44; Act: 31.03.2018 11:50 Print

La demi-​​sœur de Nordahl se confie dans une lettre

Les parents de la petite Maëlys, assassinée en France, ont reçu une lettre assez touchante de la demi-sœur du tueur présumé, Nordhal Lelandais.

storybild

Le meurtre de la petite Maëlys a secoué toute la France.

Sur ce sujet

Alexandra H. est la demi-soeur de Nordahl Lelandais. Dans une lettre qu'elle a envoyée au début du mois de mars à l'avocat des parents de la petite Maëlys, elle exprime toute sa peine et son désarroi face aux les actes de son frère, rapporte le Parisien.

«Je suis tellement désolée pour votre petite, j'ai tardé à vous écrire, car je n'avais pas de mots, je ne les ai toujours pas à vrai dire, jusqu'au bout j'ai cru, j'ai voulu croire qu'on retrouverait votre petite vivante», écrit-elle. L'ex-maître chien a avoué avoir tué «accidentellement» la petite Maëlys, neuf ans, avant de s'être débarrassé du corps dans les bois d'Attignat-Oncin, sur les hauteurs du lac d'Aiguebelette (Savoie). Il refuse toujours de donner des détails sur les circonstances.

Des familles fracassées

Le meurtre commis par Nordahl L. a également détruit sa propre famille. Je ne sais vous exprimer toute la tristesse que je ressens. Personne ne devrait subir une telle épreuve. Vous souhaitiez que votre petite hante mon frère, c'est moi qui suis hantée, je suis meurtrie, je ne comprends pas, c'est au-delà de mes forces (sic). Le monde s'est écroulé, ma vie a éclaté, j'ai fané, la tristesse m'a flétrie.»

Elle s'excuse à de multiples reprises pour ce qu'a fait son demi-frère, disant comprendre la haine que ressent la famille de la petite fille. «Je le comprends et je l'accepte, je ne sais vous exprimer la tristesse que je ressens. Personne ne devrait subir une telle épreuve.» Nordahl L. a également reconnu le meurtre du caporal Arthur Noyer, qui avait disparu dans la nuit du 11 au 12 avril 2017 près de Chambéry. La police enquête désormais sur d'autres disparitions dans la région et dans celles où a séjourné le suspect.

(L'essentiel/Pascal Schmuck)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • M.R le 31.03.2018 11:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C’est très respectueux de ça part d’écrire au parents de Maëlys et l’idéal serait que sa mère fasse de même aussi

  • AG1980 le 31.03.2018 17:50 Report dénoncer ce commentaire

    Je me mets à sa place et je suis certain que la situation est dure à vivre. Mais elle n'est pas responsable de son demi-frère. Tout cela est vraiment horrible et bouleversant

  • Caroline le 31.03.2018 14:47 Report dénoncer ce commentaire

    Elle va pouvoir en écrire une deuxième aux parents du caporal ...et peut-être d'autres encore....

Les derniers commentaires

  • AG1980 le 31.03.2018 17:50 Report dénoncer ce commentaire

    Je me mets à sa place et je suis certain que la situation est dure à vivre. Mais elle n'est pas responsable de son demi-frère. Tout cela est vraiment horrible et bouleversant

  • Taisez vous Madame le 31.03.2018 17:11 Report dénoncer ce commentaire

    Si elle n'aurait rien dit, ça n'aurait dérangé personne. Qu'est ce qu'elle cherche? L'absolution de la part des parents ou a sauver sa peau car les gens la détestent sachant qu'elle est membre de famille dont est issu un assassin méprisable!?

    • wisqui jc le 01.04.2018 09:06 Report dénoncer ce commentaire

      vous devriez respecter votre pseudo

  • Caroline le 31.03.2018 14:47 Report dénoncer ce commentaire

    Elle va pouvoir en écrire une deuxième aux parents du caporal ...et peut-être d'autres encore....

  • M.R le 31.03.2018 11:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C’est très respectueux de ça part d’écrire au parents de Maëlys et l’idéal serait que sa mère fasse de même aussi

    • caroline le 31.03.2018 14:48 Report dénoncer ce commentaire

      Comme si les parents attendaient après ça ....

    • Darwin le 31.03.2018 17:57 Report dénoncer ce commentaire

      C'est elle qui en a besoin. Est-ce que vous pouvez imaginer votre frère, une personne en qui vous croyez et que vous défendriez les yeux fermés faire ça. Imaginez n'avoir rien vu, avoir vécu tout ce temps proche de lui, imaginez revivre chaque interaction, essayer de se rappeler le petit détail qui vous a échappé, celui qui aurait peut être tout changé.... Elle culpabilise, qui peut lui en vouloir pour ca?