Vote à l'Assemblée

11 décembre 2015 14:53; Act: 11.12.2015 16:16 Print

La France dit finalement oui à la «taxe tampon»

Les députés français ont voté vendredi la réduction à 5,5%, contre 20% actuellement, du taux de TVA appliqué aux protections hygiéniques féminines.

storybild

La "taxe tampon" donne lieu à de vifs échanges durant l'automne entre le ministère français de l’Économie et les associations féministes. (photo: AFP)

Sur ce sujet

Les députés français ont finalement voté l’amendement sur la réduction de la TVA de 20% à 5,5% sur les protections hygiéniques. «Une mesure de bon sens», selon le Premier ministre Manuel Valls à la radio France Inter. «Nous avons trouvé l'argent pour financer cette mesure», a-t-il ajouté. Le coût pour le budget a été estimé à environ 55 millions d'euros annuels.

Plusieurs associations féministes réclamaient la réduction de la TVA sur les protections hygiéniques «comme d'autres produits de première nécessité tels que l'eau, les denrées alimentaires ou les préservatifs». Mais le ministre du Budget, Christian Eckert, avait traîné les pieds en argumentant que la taxe de 20% était aussi appliquée aux mousses à raser pour hommes.

Le collectif Georgette Sand s'est félicité vendredi d'une «victoire» tout en demandant aux industriels de répercuter cette réduction sur les prix des protections périodiques afin qu'elle profite aux consommatrices, dès le 1er janvier 2016. Une baisse similaire a déjà été mise en œuvre dans d'autres États membres de l'Union européenne (Royaume-Uni, Irlande, Espagne et Pays-Bas).

(L'essentiel/AFP)