En France

05 décembre 2018 21:04; Act: 06.12.2018 10:40 Print

La hausse des taxes sur les carburants annulée

Le gouvernement français a décidé, mercredi, d'annuler purement et simplement la hausse des taxes sur les carburants en 2019. Une réponse aux «gilets jaunes».

storybild

Cette augmentation de la taxe sur les carburants n'est pas «suspendue, ni différée», mais bien «annulée». (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Emmanuel Macron et son gouvernement ont multiplié les efforts, mercredi, pour tenter d'apaiser la crise des «gilets jaunes», sortant la taxe carbone du projet de budget 2019. La hausse des taxes sur les carburants au 1er janvier est «annulée», a précisé l’Élysée, mercredi soir. Mardi, Édouard Philippe avait d'abord évoqué un moratoire de six mois sur la hausse de ces taxes. Mercredi, devant les députés, le Premier ministre a ensuite expliqué que le gouvernement renoncerait définitivement à la hausse des taxes sur les carburants s'il ne trouvait pas les «bonnes solutions» sur le pouvoir d'achat, lors de la concertation locale décidée pour répondre à la crise des «gilets jaunes».

Dans la soirée, la présidence de la République a précisé que cette augmentation n'est pas «suspendue, ni différée», mais bien «annulée». L'Assemblée nationale a approuvé par 358 voix contre 194 les mesures à l'issue d'un débat de près de cinq heures dans l'hémicycle. Le gouvernement avait souhaité ce scrutin, sans engager sa responsabilité, en vertu de l'article 50-1 de la Constitution. Lors de sa déclaration sur «la fiscalité écologique et ses conséquences sur le pouvoir d'achat», objet du vote, le Premier ministre a également défendu le gel des tarifs du gaz et de l'électricité cet hiver.

«La hausse de cette taxe est désormais abandonnée dans le PLF 2019. Elle ne sera pas dans le PLF 2019 et toute solution devra être issue du débat», a dit en conclusion M. Philippe.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Analyste le 06.12.2018 08:32 Report dénoncer ce commentaire

    Beaucoup trop tard... Maintenant que la pompe est amorcée, ca va être très compliqué de calmer les esprits! Il va falloir que le gouvernement en fasse beaucoup plus si il veut survivre.

  • chapon le 06.12.2018 06:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Victoire! C'est le peuple qui commande et personne d'autre!

  • Flo le 06.12.2018 10:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Arrête toi à un blocage et dit leurs en face que c est des racailles

Les derniers commentaires

  • porcinet le 06.12.2018 16:34 Report dénoncer ce commentaire

    Pauvre France! Que Macron reste sur ces positions et fasse descendre l'armée dans les rues. Vous verrez, personnne le bronchera plus. Il faut interdire les manifestations et punir avec tout la dureté de la loi.

    • Citoyen 57 le 06.12.2018 18:48 Report dénoncer ce commentaire

      Faudrait il encore que la police, la gendarmerie, l'armèe; obeissent aveuglement aux ordres et là vous avez tout faux.La grogne est sous jacente meme dans ces catégories.

  • LiNh le 06.12.2018 13:52 Report dénoncer ce commentaire

    @vertjaune @resident vous faites bien de parler de racailles, car je n'ai pas le souvenir que le reste de la France soutenait les emeutes de 2005 dans les banlieues françaises sujettes à la pauvreté, à la discrimination et à vivre en marge de la société... au contraire les français préféraient faire les outrés des violences de ces émeutes...

    • Citoyen 57 le 06.12.2018 18:34 Report dénoncer ce commentaire

      En 2005 c'est des bandits,des voleurs et des dealers qui mettaient le chaos. Aujourd'hui ce sont des gens qui ne peuvent plus vivre du fruit de leur travail ,des gens désespérés. Hausse du smic sur 10 ans:15, 5%. Gaz au dessus de 80% Electricité au dessus de 35% . Eau ,assurance habitation ,assurance auto augmentations par dizaines de %.Etc etc... Ponctions sur les retraites. Ajoutons ensuite les 6 millions de chomeurs .Il y a 9 millions de pauvres qui travaillent peut etre ou qui sont au chomage.

    • LiNh le 07.12.2018 09:41 Report dénoncer ce commentaire

      Citoyen 57 Je pensais que le chaos d'aujourd'hui etait causé par les casseurs et qu'il ne fallait pas mettre tous les gens dans le même sac ce que tu sembles faire aussi avec les émeutes de 2005. Une habitude chez toi? Pour les pauvres, on peut comprendre leur souffrance. Par contre, chacun sait (pauvre ou pas) les raisons de sa situation. Ma belle soeur est au smic parce qu'elle sait qu'elle n'a pas de diplôme. Mon beau frère et sa femme sont au chômage car pas les diplomes, l'un n'est pas responsable et l'une a lâché l'école à 16 ans et refuse de sentir la frite en allant travaillé.

  • manara le 06.12.2018 11:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    oui vivement samedi macron va comprendre le ras le bol des francais

    • porcinet le 06.12.2018 16:35 Report dénoncer ce commentaire

      ou les français le ras le bol du gouvernement

    • Fred le 06.12.2018 16:51 Report dénoncer ce commentaire

      @ manara: Quand on vit dans un pays ou la moitié de la population est assistée. L'État doit bien lever des taxes pour payer ces assisté. Car sinon vous allez de nouveau manifester pour recevoir ces aides????? Déjà apprenez à rouler moins vite vous ferez de grosse économie.

    • Citoyen 57 le 06.12.2018 18:37 Report dénoncer ce commentaire

      A Fred :la moitié de la population assistée...

  • Flo le 06.12.2018 10:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Arrête toi à un blocage et dit leurs en face que c est des racailles

    • LiNh le 06.12.2018 15:27 Report dénoncer ce commentaire

      Arrête toi dans une cité et dis leur en face qu'ils sont chez toi...

    • Fred le 06.12.2018 16:54 Report dénoncer ce commentaire

      @ Flo & LiNh: Donc pour vous ils ont raison????? Je vois que vous avez un haut sens du devoir civique. Toutes ma vie j'ai dénoncé les injustice et les malfrats et j'en suis fier. Qui ne dit ou fait rien "Consent".

  • arrêtez cette merde!!! le 06.12.2018 10:48 Report dénoncer ce commentaire

    NON ... pas d'accord avec les GJ qui veulent polluer à bas prix, détruire gratuitement et les fermiers qui veulent nous empoisonner par le glyphosat et d'autres pesticides! ... et le changement climatique ne semble pas exister pour les GJ! ...

    • Nombril le 06.12.2018 14:01 Report dénoncer ce commentaire

      A quoi ça sert de diminuer nos emissions si les USA et la chine (qui polluent bien plus que nous), ne font aucun effort ?! Ce matin j'avais 10° en allant au boulo... le 6 décembre. C'est top, j'ai beaucoup moins froid. Et les températures que l'on a sont parfaitement supportable puisque ce sont celles des environs de Lyon il y a quelques années. c'est sûr, que je ne voudrais pas être en afrique où il fera peut-être trop chaud... mais bon je n'y suis pas justement !

    • reac le 06.12.2018 14:53 Report dénoncer ce commentaire

      Allez expliquer tout cela à une mère qui n'arrive pas à nourrir ses gosses!

    • porcinet le 06.12.2018 16:40 Report dénoncer ce commentaire

      Eh bien si y a 10 ans il faisait 10 degrès à Lyon et il fait cette température ici aujourd'hui, dans 10 ans vous y serez en Afrique, n'oubliez pas que c'est l'hiver mais qu'on a eu un été très chaud. Ce sera comment dans 10 ans? on aura peut-etre des températures de Death Valley en Europe