Paris

01 août 2018 13:32; Act: 01.08.2018 13:36 Print

La paralysie d'une ligne de métro provoque le chaos

Plus de 3 000 passagers ont dû être évacués dans des conditions parfois chaotiques et des températures très élevées.

Sur ce sujet

Une panne de plusieurs heures a semé la pagaille mardi soir sur l'une des principales lignes du métro parisien, très fréquentée par les touristes. Plus de 3 000 passagers ont dû être évacués dans des conditions parfois chaotiques.

Cinq passagers ont dû être pris en charge par les pompiers pour des malaises liés à la chaleur, a indiqué à l'AFP un porte-parole de la Brigade des sapeurs-pompiers de Paris, assurant qu'une quarantaine de pompiers avaient au total été mobilisés pour faciliter l'évacuation.

Panne due à un problème technique

L'incident a débuté mardi à 20h10 sur la ligne 1, une ligne entièrement automatisée qui traverse Paris d'est en ouest et dessert de nombreux sites touristiques de la capitale (musée du Louvre, Jardins des Tuileries, avenue des Champs-Élysées...). L'évacuation des passagers s'est achevée plus de deux heures après le début de la panne.

Selon la source policière, entre 3200 et 3800 usagers ont été évacués avec l'aide des policiers. Contactée par l'AFP, la RATP a assuré ne pas être en mesure de confirmer ce chiffre. Elle évoque dans son communiqué «plusieurs centaines» de voyageurs. Selon l'opérateur du métro, le trafic a repris normalement tôt mercredi. La panne était due à un problème technique qui a affecté un train entre deux stations du centre de la capitale.

Au total, l'avarie a contraint à l'arrêt huit trains de la ligne 1, dont les passagers ont dû être évacués en descendant sur les voies, dans l'étroit passage entre la rame et la paroi du tunnel, dans des conditions parfois chaotiques dénoncées avec force par de nombreux internautes sur Twitter.

«Et les agents #RATP nous engueulent», a aussi tweeté Assma Maad de BuzzFeedNewsFR, vidéo à l'appui dans laquelle on entend notamment une voix péremptoire donner des ordres sur la porte par laquelle il faut passer. «Pas de clim, une véritable fournaise» a-t-elle décrit dans un autre tweet.

(L'essentiel/afp)