En France

24 avril 2019 09:28; Act: 24.04.2019 10:27 Print

La presse a de nouveau ses entrées à l'Élysée

Le président Emmanuel Macron a convoqué les journalistes pour une conférence de presse, jeudi. Une rupture après des relations tendues avec le 4e pouvoir.

storybild

Jusque-là, le credo de M. Macron était de contourner les médias pour parler directement aux Français via les réseaux sociaux.

Sur ce sujet
Une faute?

Une longue conférence de presse à l’Élysée, à l'ancienne, comme François Hollande ou Nicolas Sarkozy: Emmanuel Macron se livrera pour la toute première fois, jeudi, à cet exercice typique de la Ve République pour sortir de la crise des «gilets jaunes». À 18h dans la salle des fêtes de l’Élysée, plusieurs centaines de journalistes se retrouveront face au chef de l’État en présence de nombreux ministres. Après une introduction, il se prêtera au jeu des questions-réponses sur ses mesures destinées à répondre à la crise des «gilets jaunes» qui ébranle l'exécutif depuis cinq mois.

Sur le ton de la boutade, Daniel Cohn-Bendit a averti lundi sur LCI les journalistes: «Amenez vos sandwiches parce que ça va durer longtemps». La conférence de presse devrait en effet dépasser les deux heures, retransmise en direct à la télévision. En acceptant un échange direct avec les journalistes, «c'est une rupture assez forte, une revanche de l'ancien monde», estime un conseiller proche de l'exécutif. C'est aussi, selon lui, «une main tendue à la presse» après un début de quinquennat marqué par des relations tendues avec le 4e pouvoir.

Macron a été loin de rester muet

En poussant la porte de l’Élysée au printemps 2017, Emmanuel Macron avait en effet voulu tourner le dos à une présidence Hollande jugée trop bavarde et proche des journalistes. Son credo: contourner les médias pour parler directement aux Français via les réseaux sociaux, comme le prônaient son conseiller spécial Ismaël Emelien et sa conseillère presse Sibeth Ndiaye, tous deux partis aujourd'hui. Ni conférence de presse donc, ni même d'interview au JT de 20 heures. Emmanuel Macron a annulé dès son arrivée la traditionnelle interview télé du 14 juillet.

À l'étranger, il n'a pu échapper aux points de presse avec les chefs d’État étrangers ni aux conférences de presse post-sommets. Mais il a immédiatement averti qu'il refuserait de répondre aux questions sur la politique française. Il est vrai que François Hollande, interrogé sur sa vie privée jusque dans ses déplacements, s'y était laissé piéger. Au final, Emmanuel Macron a suivi à son gré cette règle autoproclamée, selon la question posée. Mais il a été loin de rester muet. Il s'est exprimé énormément par des canaux différents: entretiens dans des journaux choisis comme l'hebdomadaire Le Point à qui il parle longuement en 2017, allocutions, vidéos officielles ou de coulisses, tweets, médias peu conventionnels (BFMTV et Mediapart ensemble, Brut, Konbini). Il a cependant accepté le très populaire JT de 13 heures de TF1.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • h,ch le 24.04.2019 12:18 Report dénoncer ce commentaire

    bravo mr le president pour l'initiative.... et ne lachez rien, que l'on vous laisse travailler, oeuvrer pour la France

Les derniers commentaires

  • h,ch le 24.04.2019 12:18 Report dénoncer ce commentaire

    bravo mr le president pour l'initiative.... et ne lachez rien, que l'on vous laisse travailler, oeuvrer pour la France