En France

31 janvier 2019 09:31; Act: 31.01.2019 12:11 Print

Laissé pour mort, son chat réapparaît par miracle

Fin décembre, une explosion dans un immeuble à Annecy faisait deux morts. Une chatte, portée disparue, est réapparue contre toute attente.

storybild

Fabienne Verdet porte encore les stigmates de l'explosion survenue dans son immeuble, le 1er décembre dernier. (photo: Facebook)

Sur ce sujet
Une faute?

Après le drame, la joie pour Fabienne Verdet. Cette habitante d'Annecy a vécu un véritable cauchemar, le 1er décembre dernier, lorsqu'une explosion dans son immeuble d'habitation tuait deux de ses voisins. Au lit avec sa petite chatte Fidji dans l'appartement du dessus au moment de l'accident, cette ancienne auxiliaire de vie avait été grièvement blessée au bassin et à la colonne vertébrale après avoir été projetée contre un mur par la déflagration.

Sans nouvelle de la minette depuis l'explosion, Fabienne Verdet, qui avait été secourue par son fils, a reçu un coup de téléphone complètement inattendu il y a trois semaines. «C'était mon vétérinaire, il m'appelait pour m'informer que Fidji avait été déposée, saine et sauve à son cabinet. Pour moi c'était impossible, elle était décédée», explique-t-elle dans les colonnes du Dauphiné.

«J'ai éclaté en sanglots»

Car Fidji a aussi été projetée contre le mur. «Quand je suis retombée, j'ai senti un petit corps inerte à mes côtés, j'ai bougé comme je pouvais malgré la douleur et j'ai senti des poils soyeux, Fidji ne bougeait plus, j'ai alors compris qu'elle avait perdu la vie», s'est remémorée Fabienne qui n'en revenait toujours pas après le coup de fil du vétérinaire. Face au scepticisme de l'Annécienne, le médecin pour animaux lui a alors donné plus de détails précisant que la petite chatte, adoptée deux mois auparavant à la SPA, portait un collier rose et avait un tatouage qui correspondait.

«J'ai éclaté en sanglots, ce que j'ai ressenti est inexplicable, ça a été une immense bouffée d'oxygène dans cette période sombre», a confié au Dauphiné la Française, en apprenant la bonne nouvelle. En effet, Fidji n'avait été qu'assommée par l'explosion. La chatte a finalement pu reprendre connaissance et s'échapper avant que l'appartement ne prenne feu. Elle s'est réfugiée dans un jardin voisin avant d'être finalement recueillie par la propriétaire et amenée chez le vétérinaire.

Depuis, Fabienne Verdet a pu quitter l'hôpital et retrouver son animal de compagnie: «Ça m'a fait bizarre de la revoir. On a toutes les deux été projetées contre ce mur, elle a vécu ce que j'ai vécu, elle a souffert comme moi, je sens qu'elle est contente de nous retrouver, elle n'arrête pas de causer, une vraie pipelette».

(L'essentiel/jfe)