En France

19 juin 2018 14:48; Act: 19.06.2018 15:44 Print

Le «Ça va Manu?» tourne au «bad buzz» pour l'ado

En France, un adolescent qui a voulu jouer au malin avec le président Macron lors des commémorations du 18 juin, vit actuellement un inattendu retour de flammes.

Sur ce sujet

En apostrophant un peu trop familièrement Emmanuel Macron, lundi, lors des commémorations au Mont-Valérien, un adolescent ne s'attendait probablement pas à subir les moqueries de ses petits copains. Plein d'assurance, le collégien avait osé un «Ça va Manu?» auquel le président français s'était empressé de répondre avec une certaine fermeté.

Emmanuel Macron a-t-il pour autant été trop loin? C'est la question qui se pose, ce mardi, alors que le jeune garçon se sentirait désormais bien mal au point d'avoir quitté son lycée, dans la journée, selon une journaliste qui relaie les faits sur Twitter. «Il ne veut plus parler à personne et il a l'air totalement dépassé, déprimé», souligne Camille Crosnier.

(fl/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Coni le 19.06.2018 15:51 Report dénoncer ce commentaire

    La twitosphère.. ou comment vouloir soutenir la mauvaise éducation. Ce jeune homme n'a que ce qu'il mérite. Le respect s'apprend dès le plus jeune âge. Maintenant il faut assumer et apprendre de ses erreurs. La vie continue.

  • Maëlla le 19.06.2018 16:16 Report dénoncer ce commentaire

    Je ne pense pas que ce jeune homme ose interpeller ses professeurs en utilisant leurs prénoms, alors pourquoi s'est il permis de le faire avec le Président ? Leçon de respect minute qui fait du bien à tout le monde. Il a effectivement provoqué la situation mais tout va vite s'apaiser. Ses copains d'école n'ont pas à le taquiner de la sorte et il doit assumer ses propos... Ce sont les côtés pervers des réseaux sociaux

  • Doctor Who le 19.06.2018 15:59 Report dénoncer ce commentaire

    Il faudrait peut-être ne pas se tromper de combat. Ce jeune s'est mis lui-même dans cette situation, et il serait peut-être bon de ne pas le plaindre. Il a eu sa minute de gloire en ayant fait l'imbécile. Il n'a qu'à assumer maintenant. Qu'il grandisse un peu, prenne du recul et ça ira mieux... Le président de la république ne va quand même pas bientôt devoir s'excuser non plus. Tout est prétexte aujourd'hui à remettre la faute sur les gouvernants.

Les derniers commentaires

  • Une mère le 21.06.2018 09:07 Report dénoncer ce commentaire

    Je désapprouve ce manque de respect. Néanmoins il ne faut pas oublier qu'il s'agit d'un gosse de 14 ans. Il y a 20 ans les réseaux sociaux n'existaient pas. Si un jeune avait osé faire une chose pareille, il aurait été recadré basta. Là c'est toute une humiliation qui va le suivre pendant des années. Et non ses camarades ne se calmeront pas. Vous croyez quoi? L'humain peut être très mesquin et bien que M. le président ait raison il n'aurait pas dû oublier qu'il s'agit d'une mauvaise blague d'un enfant. Car oui à 14 ans on est encore un enfant.

    • Roxio le 21.06.2018 12:26 Report dénoncer ce commentaire

      Il faut apprendre à vivre avec son temps justement... Les règles ont changé depuis quelques années. Aux parents aussi de se mettre à la page en matière d'éducation.

  • ça va pas! le 21.06.2018 08:56 Report dénoncer ce commentaire

    si 'ça va manu' est une délinquence, on ne va plus saluer du tout, car où est le respect réciproque envers le peuple qui est forcée de continuer à manger aveuglement la manipulation génétique non-déclarée avec glyphosat, qui n'est pas interdit et que l'on continue à lui pulveriser sur les produits alimentaires et est rendu malade par les déchets nucléaire qui sont enterrés contre son gré à Bure?! ...

  • N@t_33 le 20.06.2018 14:10 Report dénoncer ce commentaire

    "Une humiliation est un rabaissement de l'autre conduisant à une mortification, un état d'impuissance ou soumission." 1- Macron a insisté sur la différence de statut entre lui et le jeune => rabaissement 2- Ce qui a conduit à l'impuissance du jeune dû à son âge et inexpérience 3- Et à sa soumission flagrante "oui monsieur pardon monsieur

  • retraite paisible le 20.06.2018 14:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    qu'il est courageux notre président, qu'il aille faire le donneur de leçons en banlieues avec les pompiers ou la police en tension permanente, mais c'est vrai, c'est beaucoup plus facile de s'en prendre à un jeune , sûrement pas malin, mais plus que pacifique !!!

    • Fred le 20.06.2018 22:29 Report dénoncer ce commentaire

      Ce jeune méritait d'être recadré, ce gosse n'a aucune éducation et par son manque de manière et de respect de la fonction est un futur délinquant en puissance.

    • Juste mon avis le 21.06.2018 12:24 Report dénoncer ce commentaire

      Par conviction grâce à mon éducation, je n'ai pas plus de respect pour la fonction de 1er ministre en Belgique (ou GDL) que Président de la République française, à 16 ans comme à 40 et vu que je suis capable d'ignorer parfaitement le 1er, je serai capable d'apostropher le 2ème de façon "familiale" et pourtant....je ne suis pas un délinquant, je ne l'étais pas non plus, et je ne le serai probablement jamais....votre argumentation ne tient pas!

  • ALAT le 20.06.2018 08:16 Report dénoncer ce commentaire

    Ce n'est pas tant d'avoir tutoyé le Président, ou d'avoir lancé un "Salut Manu". C'est d'avoir voulu faire le buzz qui est triste et c'est réussi. Pauvre garçon.

    • Aeronavale le 20.06.2018 16:18 Report dénoncer ce commentaire

      On est passé par là et on ne va pas le plaindre; il a joué, il a perdu. Cen’est Pas « un pauvre garçon ».

    • Fred le 20.06.2018 22:31 Report dénoncer ce commentaire

      Pas pauvre garcon, le lycée devrait prendre des mesure disciplinaire envers lui. Le laxisme conduit à la délinquance.

    • Juste mon avis le 21.06.2018 12:30 Report dénoncer ce commentaire

      En quoi son lycée est responsable de ses actes et paroles svp? Si on pousse votre raisonnement, alors ce n'est pas le jeune qui devrait avoir de mesures disciplinaires, mais l'enseignement (le lycée) qui n'aurait pas su faire travail correctement (sinon ce gosse serait éduqué)...vous voyez comme il est si simple de trouver des responsables à nos problèmes plutôt que de chercher et mettre en place de véritables solutions...