Mort d’Elisa Pilarski

08 septembre 2020 10:51; Act: 08.09.2020 13:58 Print

Le chien d'Élisa peut-​​être à l’origine de l’accident

Selon un expert, le pitbull que promenait la jeune femme, le jour de sa mort en novembre 2019, pourrait bien être responsable du drame. Les résultats des tests ADN sont attendus.

Sur ce sujet
Une faute?

Les mois passent, et le mystère continue de planer sur la mort tragique d’Elisa Pilarski. Le 18 novembre 2019, cette femme enceinte de six mois était mortellement attaquée par un ou des chiens dans une forêt à Saint-Pierre-Aigle (nord). Depuis, une question hante les proches de la victime et les enquêteurs: qui est responsable de ce drame?

Les protagonistes de cette affaire se renvoient la balle. Il est envisageable que la jeune femme de 29 ans ait été tuée par plusieurs chiens qui participaient à une chasse à courre dans le coin. L’autre hypothèse serait que Curtis, le pitbull que promenait Elisa ce jour-là, se soit retourné contre sa propriétaire. Une version des faits que la famille de la victime, qui défend bec et ongles l’animal, rejette catégoriquement.

Pantalon arraché

Pour tenter de démêler le vrai du faux, des tests ADN ont été effectués sur 67 chiens potentiellement impliqués dans cette attaque. Repoussée à plusieurs reprises, l’annonce des résultats devrait tomber tout prochainement. En attendant, un expert a étudié le comportement de Curtis, placé en fourrière depuis le drame. Le spécialiste était chargé de déterminer si le pitbull pouvait se montrer dangereux.

Selon le JDD, Son verdict est sans appel: oui, l’animal «peut bien être à l’origine de l’accident et reste dangereux pour d’autres personnes». Lors de son observation, l’expert a vu Curtis mordre son maître. Le chien s’est montré si agressif qu’il en a déchiré le pantalon de Christophe Ellul, le compagnon d’Elisa. Selon le spécialiste, Curtis a également «déchiqueté une balle et une laisse» et s’en est pris «à la belle-sœur de Christophe Ellul».

Un parallèle avec l’attaque d’Elisa

Cette femme a dû retirer son manteau tellement le pitbull s’accrochait à sa manche. L’éducateur canin a vu dans cet incident un parallèle avec Elisa, qui avait été retrouvée partiellement dénudée. Le JDD rappelle que Curtis a été adopté aux Pays-Bas, qu’il a vécu en cage et qu’il a été entraîné à mordre. En février dernier, BFMTV révélait que le pitbull s’en était déjà pris à Elisa quatre mois avant sa mort. Christophe Ellul, lui, dément cette information, évoquant une morsure de chat.

Les résultats des tests ADN sont attendus pour mi-septembre.

(L'essentiel/joc)