Affaire «French Bukkake»

27 décembre 2021 21:35; Act: 28.12.2021 10:48 Print

Le consentement dans le porno: notion abstraite

Huit personnes sont poursuivies pour «viols», «proxénétisme» ou «traite d’êtres humains» dans une affaire judiciaire qui dure depuis un an.

storybild

Image d’illustration (photo: Getty Images/iStockphoto)

Sur ce sujet
Une faute?

Depuis un an, une affaire judiciaire exceptionnelle contraint le porno français à réagir et à changer ses pratiques, une étape difficile pour un milieu où le consentement est une notion parfois abstraite. Huit personnes sont poursuivies pour «viols», «proxénétisme» ou «traite d’êtres humains». Au cœur de l’affaire, le site French Bukkake, qui propose des vidéos extrêmement violentes mettant en scène des jeunes femmes faisant souvent leurs débuts dans l’industrie.

Ce serait la première fois en France que des acteurs pornos sont poursuivis pour «viol», indiquait une source proche du dossier cet automne. Le quotidien Le Monde a sorti mi-décembre un dossier consacré aux pratiques de rabattage menées pour convaincre de jeunes femmes précaires ou fragiles de tourner des vidéos.

Professionnels ou amateurs: quelle différence?

Les réalisateurs leur imposaient au dernier moment de multiples partenaires et des pratiques violentes non consenties. «Affreuses», ces méthodes sont néanmoins «banales dans le porno amateur ou dans la zone grise», explique le sociologue Alexandre Duclos qui a participé à une enquête financée par la société de production Dorcel. «Les producteurs ne se soucient pas des conditions dans lesquelles des réalisateurs free-lance tournent des films qu’ils diffusent ensuite», ajoute-t-il.

C’est un sujet qui fâche dans l’industrie du porno: la distinction entre «professionnel» et «amateur». Aussi bien Dorcel que «Jacquie et Michel», incarnation du «porno amateur», ont recours à des fournisseurs, en plus de leurs équipes, pour produire leurs contenus. Pour le journaliste Robin d’Angelo, cette distinction ne tient pas: «Des mêmes équipes travaillent alternativement pour des sites amateurs et des sites professionnels comme Dorcel.»

Pour le sociologue Florian Vörös, spécialiste des porn studies (études universitaires sur le porno), l’affaire judiciaire en cours montre que «les personnes présentées par un discours marketing comme des amateurs sont en réalité des professionnels». Selon Liza Del Sierra, star du X ayant enquêté sur le milieu, la différence entre le milieu amateur est qu’il «agit par ruse», alors que le milieu professionnel est «un monde du travail comme un autre».

Des chartes «éthiques»

Lorsque l’affaire «French Bukkake» devient publique en 2020, ces deux maisons de production s’engagent à publier des chartes «éthiques» et «déontologiques». «Jacquie et Michel», actuellement sous le coup d’une enquête pour «viols» et «proxénétisme», livre la sienne dès novembre 2020.

Dorcel publie sa charte en avril 2021, après avoir financé une enquête de quatre mois auprès de 31 personnes – acteurs, réalisateurs, techniciens, producteurs, etc. – du secteur. Le but? Produire un «jalon» qui encourage la profession à adopter des «pratiques éthiques», explique Grégory Dorcel, à la tête de Dorcel.

La charte promeut la signature, avant le tournage, d’un contrat précisant salaire, pratiques et partenaires, le contrôle des maladies sexuellement transmissibles, l’accès à des préservatifs et des produits d’hygiène ainsi que la présence sur le plateau d’un «tiers de confiance» – une personne extérieure à la production qui accompagne les actrices.

Un porno éthique?

Des réalisatrices de «porno éthique», comme la productrice Carmina ou Olympe de G., voient dans cette charte un «mieux». «Mais pourquoi Dorcel a attendu 2021 et ces affaires pour faire une charte éthique?», interroge Carmina.

Le «porno éthique», minoritaire dans l’industrie, est fondé sur «le respect de toutes les personnes qui travaillent sur le film, en amont et jusqu’à la diffusion de celui-ci», explique-t-elle. «Tout est discuté avant chaque scène», développe Anoushka, productrice et réalisatrice. Olympe de G. assure «faire extrêmement attention à ce que chacun connaisse ses limites et soit capable de les exprimer».

«À présent, le porno connaît les mêmes changements que le sport ou Hollywood: les acteurs vont savoir qu’ils ne sont pas obligés de se laisser faire», renchérit de son côté Carmina.

(L'essentiel/afp/mat)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Frisquounette le 28.12.2021 10:32 Report dénoncer ce commentaire

    il y a deux types de cinemas, les films d'auteurs et les films d'actrices. A quand du porno, responsable, éthique et écologique?

  • RestonsHumbles le 28.12.2021 09:13 Report dénoncer ce commentaire

    Il faut toujours savoir à quel jeu on veut jouer ..........

  • lulu le 27.12.2021 23:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Dire qu ils sont basé à Luxembourg. Et qu il y a sûrement du personnel féminin qui gère.

Les derniers commentaires

  • Frisquounette le 28.12.2021 10:32 Report dénoncer ce commentaire

    il y a deux types de cinemas, les films d'auteurs et les films d'actrices. A quand du porno, responsable, éthique et écologique?

  • RestonsHumbles le 28.12.2021 09:13 Report dénoncer ce commentaire

    Il faut toujours savoir à quel jeu on veut jouer ..........

  • luxo le 28.12.2021 08:14 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Comment notre pays peut il accepter que ce type d’entreprises et ce genre d’un activité soit présente ou domiciliée en au Luxembourg.

  • GroDom le 28.12.2021 07:55 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    dans ce millieu, il faut pas s'étonner de se faire en...tourlouper

  • Reno Raines le 28.12.2021 07:40 Report dénoncer ce commentaire

    ca cherche a tourner, ca veut faire carriere mais quand ca prend la bonne tournure ca a des remords pathetique ces filles