Jean-Claude Romand

25 avril 2019 12:52; Act: 25.04.2019 13:02 Print

Le «faux docteur» tueur va pouvoir sortir de prison

La liberté conditionnelle a été accordée au «faux docteur» Jean-Claude Romand, condamné pour avoir tué sa famille, après s'être fait passer pour un médecin pendant des années.

storybild

Pendant 18 ans, Jean-Claude Romand s'est fait passer pour un médecin.

Sur ce sujet
Une faute?

La cour d'appel de Bourges a accordé jeudi la liberté conditionnelle à Jean-Claude Romand, le faux docteur qui avait tué sa famille, ont annoncé jeudi son avocat Me Jean-Louis Abad à l'AFP et le parquet général. «La liberté conditionnelle a été accordée», a déclaré Me Abad à l'AFP. «C'est imminent mais sans doute pas aujourd'hui (jeudi).» La décision doit être mise à exécution avant le 28 juin, selon un communiqué de presse du parquet général de Bourges.

Pendant plus de 15 ans, le «faux docteur» Romand, aujourd’hui âgé de 64 ans, a menti à son entourage, se faisant passer pour un médecin travaillant pour l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), avant d'assassiner sa famille. En janvier 1993, Jean-Claude Romand avait tué son épouse Florence à coups de rouleau à pâtisserie. Avant de s'en prendre, dans la foulée, à Antoine et Caroline, les deux enfants qu'il avait eus avec elle 5 et 7 ans plus tôt. Et de terminer le lendemain, par abattre ses propres parents et même leur labrador, à l'aide de sa carabine. Condamné à la perpétuité en 1996, il était libérable depuis 2015, après avoir purgé une période de sûreté de 22 ans.

(L'essentiel/afp)