En France

21 août 2019 11:05; Act: 21.08.2019 12:13 Print

Le Gard est confronté à une sécheresse inédite

Le département situé dans le sud-est de la France traverse une situation de sécheresse «exceptionnelle» qui a conduit à placer 100 communes en «crise» hydrologique.

storybild

Les épisodes pluvieux modérés de ces derniers jours n'ont pas permis de combler les déficits enregistrés sur les cours d'eau et les nappes phréatiques ces dernières semaines. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Le Gard traverse une situation de sécheresse «exceptionnelle» qui a conduit à placer près de 100 communes en «crise» hydrologique, annonce un communiqué de la préfecture. Selon le site gouvernemental Propluvia, 85 départements français sont placés mercredi en restrictions d'eau plus ou moins sévères (au- delà de la vigilance). «Les épisodes pluvieux modérés de ces derniers jours n'ont pas permis de combler les déficits enregistrés sur les cours d'eau et les nappes phréatiques ces dernières semaines, en particulier sur une partie sud du département du Gard où la situation de sécheresse s'aggrave», souligne ce texte préfectoral publié mardi soir.

Peu de précipitations et des températures élevées sont prévues pour les prochains jours, le préfet du Gard Didier Lauga a donc décidé de placer les bassins versants du Vidourle, et de la Cèze aval en «crise» (97 communes), le Gardon aval en alerte de niveau 2 (73 communes), 46 communes du bassin versant de la Cèze amont et de la zone Ardèche étant maintenues en alerte de niveau 2. En situation de «crise», seuls les usages prioritaires de l'eau (liés à l'alimentation en eau potable, aux exigences de la santé, à la salubrité publique et à la sécurité civile) et l'abreuvement des animaux sont autorisés.

Plus de 46 degrés fin juin

Le bassin versant Hérault est pour sa part placé en alerte de niveau 1, qui concernait déjà les secteurs de la Vistre-Vistrenque et du Gardon Amont. Les secteurs Dourbie, Rhône et Camargue sont maintenus en «vigilance». «Des contrôles, de jour comme de nuit, seront effectués pour vérifier le bon respect de l’arrêté sécheresse en vigueur et de l’information de la population par les mairies», prévient la préfecture qui fera un nouveau point le 6 septembre.

Parallèlement, le préfet du Gard appelle à «la plus grande vigilance» face aux feux de forêts favorisés par la sécheresse. «Cette année dans le Gard, les feux de forêt ont déjà parcouru plus de 1 000 hectares, le plus lourd bilan, depuis 29 ans, pour notre département», souligne la préfecture. «Ces incendies ont provoqué de nombreux dégâts matériels et, surtout, ont causé un décès», celui d'un pilote d'un bombardier d'eau qui luttait contre un incendie particulièrement violent à Générac, ajoute le texte. Le Gard, comme le département voisin de l'Hérault, a connu cet été une canicule exceptionnelle par son intensité (près de 46 degrés fin juin) et sa longévité.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • VTFF le 21.08.2019 12:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Après certains touristes prennent 3 ou 4 douches par jour.. forcément ça manque !

  • Luxo le 23.08.2019 09:18 Report dénoncer ce commentaire

    Ce ne sont pas les touristes qui provoquent les sécheresses dans ces régions, mais les habitants des pays riches. C'est nous les Luxembourgeois avec notre mode de vie et notre pouvoir d'achat le plus élevé au monde qui sommes directement responsable de ces catastrophe! N'oublions pas qu'un luxembourgeois émet en moyenne 4 fois plus de CO2 qu'un Français ( 19 tonnes par habitants contre 5 pour un français).

  • manacaem le 21.08.2019 12:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et si je peux remplir ma piscine !

Les derniers commentaires

  • Luxo le 23.08.2019 09:18 Report dénoncer ce commentaire

    Ce ne sont pas les touristes qui provoquent les sécheresses dans ces régions, mais les habitants des pays riches. C'est nous les Luxembourgeois avec notre mode de vie et notre pouvoir d'achat le plus élevé au monde qui sommes directement responsable de ces catastrophe! N'oublions pas qu'un luxembourgeois émet en moyenne 4 fois plus de CO2 qu'un Français ( 19 tonnes par habitants contre 5 pour un français).

  • Le Belge le 21.08.2019 14:54 Report dénoncer ce commentaire

    Le désert monte... Perso terminé mes vacances "dans le sud", trop de monde, trop chaud, trop cher, trop d'impolitesses, de dingues sur les routes, de doigts d'honneur et de l'accueil froid des Français, trop de tout sauf de la sérénité.

  • manacaem le 21.08.2019 12:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et si je peux remplir ma piscine !

  • VTFF le 21.08.2019 12:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Après certains touristes prennent 3 ou 4 douches par jour.. forcément ça manque !

  • red taz le 21.08.2019 11:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    pas trop de piscine privée ....