Enfants fauchés en France

13 juin 2019 06:56; Act: 13.06.2019 09:31 Print

La passagère du véhicule a été arrêtée

Le chauffeur qui a percuté deux enfants, dimanche en Bretagne, est toujours recherché. Sa passagère, «sous son emprise» selon ses proches, a été interpellée mercredi soir.

Sur ce sujet
Une faute?

L'émotion est forte à Lorient, en France, où deux enfants ont été renversés par une voiture, dimanche. Un garçon de 10 ans a perdu la vie et son cousin, âgé de 7 ans, se trouve toujours dans un état critique. Mercredi, la police recherchait toujours le conducteur, un jeune homme de 20 ans qui roulait sans permis. La passagère de 21 ans qui l'accompagnait figurait également sur l'appel à témoins et a été arrêtée mercredi soir, vers minuit à Caudan (Morbihan): «Elle a été placée en garde à vue dans les locaux de la sûreté départementale de Lorient», a indiqué à l'AFP une source policière, confirmant une information d'Europe 1. Son entourage avait confié peu avant que la jeune femme n'avait peut-être pas pris la fuite de son plein gré.

Le Télégramme rapporte qu'une amie de la passagère s'est présentée au commissariat pour dresser un résumé très noir de la relation qu'entretiennent les deux protagonistes de ce drame. Selon cette personne, la jeune femme et le conducteur ont été en couple pendant 2 ans, mais sont séparés depuis environ six mois. Elle avait porté plainte contre lui en avril dernier pour violences et «vivait un calvaire», d'après son amie.

«Il la suivait tout le temps, partout»

Celle-ci craignait que le jeune homme ne retienne son ex-copine contre sa volonté: «Lui est peut-être fou amoureux d'elle mais ce n'est plus réciproque. (...) Il était violent avec elle, il a déjà levé la main sur elle. Elle ne fuit pas de son plein gré. Le gars est dangereux. Il a une emprise sur elle. Il est manipulateur, possessif, jaloux», a raconté le témoin de 21 ans. Selon l'amie de la passagère, la veille du drame, l'ex-couple a passé la nuit en boîte, écrit sudinfo.be. «J'étais avec elle jusqu'à 6 h du matin. Lui n'était pas censé être là mais il s'est imposé», a-t-elle expliqué.

Au commissariat, la jeune femme a martelé qu'elle croyait dur comme fer en l'innocence de son amie: «Ça m'étonnerait qu'elle soit vraiment impliquée dans cette histoire. Pour moi, elle n'est pas coupable, elle est victime. (...) Il la suivait tout le temps, partout. Il l'attendait à son travail, devant chez elle… À croire qu'il avait mis un traceur sous sa voiture», a raconté le témoin.

(L'essentiel/joc)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Jean le 13.06.2019 10:51 Report dénoncer ce commentaire

    N importe quoi. on commence a trouver des excuses pour la dédouaner? >Elle n était que passagère, cependant elle aurait du se rendre a la police depuis bien longtemps

  • Avis 2 le 13.06.2019 09:08 Report dénoncer ce commentaire

    Espérons aussi que cette histoire est vraie. Oui, parce que je la vois bien inventer une histoire afin de protéger sa propre copine. À voir..

  • Giustizia le 13.06.2019 10:39 Report dénoncer ce commentaire

    Elle a aussi sa responsabilité, sachant qu'il était violent et qu'il roulait sans permis ! Arrêtons de trouver des prétextes !

Les derniers commentaires

  • Philipe le 14.06.2019 13:11 Report dénoncer ce commentaire

    la vindicte populaire a fait pendre ou couper la tête à des innocents : écoutons peut-être un peu La Défense avant de juger! Être passagère dans un accident pareil en étant sorti jusque 6H du matin met dans un état second comparable à un boxeur avant le KO. Il est des personnes qui mettent, même des proches, sous emprise par leur autorité violente

  • Immigré le 13.06.2019 18:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Adulte, donc assez mature et intelligente pour appeler la police non ? Le temps d'aller aux toilettes par exemple? Ou son bourreau se cachait dans la cuvette aussi telle une crotte ?

  • nina le 13.06.2019 14:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pfff son amie di ça pour le protéger c’est sure... Elle est autant coupable que lui parce qu’elle n’est pas aller police directement alors qu’elle savait que 2 enfants ont été renverses

  • Hank le 13.06.2019 13:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Des excuses , elle est responsable autant que lui , maintenant elle va mettre la faute au petit ami .

    • Tita le 13.06.2019 20:34 Report dénoncer ce commentaire

      Complètement d accord, elle est responsable autant que lui.

  • Jean II le 13.06.2019 13:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @Jean : Tout à fait d'accord avec vous .